Home / Actualité / Afrique et Moyen-Orient / Netanyahu en visite officielle à Paris : opération séduction pour le Premier Ministre de la puissance récemment admise au sein de l’OCDE ?

Netanyahu en visite officielle à Paris : opération séduction pour le Premier Ministre de la puissance récemment admise au sein de l’OCDE ?

 

Dans les années 80, une inflation à trois chiffres et les dévaluations étaient monnaie courante en Israël. Cependant, connaissant une amélioration considérable de son économie, la seule démocratie du Moyen-Orient put à partir de 1994 envoyer des observateurs à l’Organisation pour la Coopération et le Développement Economique. Le 27 mai 2010, elle a été admise comme membre en son sein. Pour information, son PIB par tête en 2009 occuperait le rang du 22ième des 31 membres de l’OCDE, devant le Portugal et la Corée du Sud.

Ainsi, à l’occasion de la réunion du Conseil de l’OCDE, tenue à Paris le 26, 27 et 28 mai 2010 et présidée par le Président du Conseil italien Silvio Berlusconi, le Premier Ministre israélien Benyamin Netanyahu a entamé une série de visite officielles auprès de dirigeants mondiaux. Sa première étape fut la visite rendue au Président de la République Française, Nicolas Sarkozy, le jeudi 27 mai. Le Premier Ministre israélien y aurait annoncé «un moratoire sur les nouvelles constructions dans les implantations », ou encore avoir levé des centaines de barrages et de points de contrôle en Cisjordanie pour « faciliter la reprise économique en Palestine ». Egalement le gouvernement Netanyahu s’est réengagé à ne pas entraver la rénovation de l’hôpital Al Quds de Gaza, dévasté par les forces israéliennes dans la bande de Gaza, fin 2008.

Quelque chose dans ces déclarations peut retenir notre attention : en mars dernier, le chef du gouvernement israélien avait déclaré lors du congrès annuel de l’AIPAC (le principal lobby pro-israélien aux USA) : « Le peuple juif a construit Jérusalem il y a 3 000 ans et le peuple juif construit Jérusalem aujourd’hui ». L’objectif de ces propos était de légitimer la construction de logements supplémentaires dans la zone de Jérusalem-Est. Barack Obama ayant appelé Israël à faire des concessions envers son voisin palestinien, les relations israélo-américaine s’en était subitement détériorées. Le réchauffement de ces relations est ainsi une des motivations qui ont poussé Benyamin Netanyahu à prendre de telles décisions. Le soutien de Washington est en effet d’importance vitale. Mais c’est également sa récente adhésion à l’OCDE qu’Israël veut légitimer : la Palestine avaient en effet fait campagne contre cette candidature, soulignant notamment les violations répétées des Droits de l’Homme par l’armée israélienne.

Les prochaines visites prévues sur cette lancée sont Ottawa et Washington. Reste à savoir si, par la suite, Israël maintiendra cette politique faite de concessions en vue d’engager un processus de paix.

About Vincent SATGE

Vincent Satgé est cofondateur du site les-yeux-du-monde.fr ainsi que coprésident de l’association Les Yeux du Monde. Il étudie actuellement à Sciences Po Bordeaux.

Check Also

Le jeune prince saoudien organise une purge sans précédent sous couvert de lutte contre la corruption

Purges en Arabie Saoudite : Mohammed Ben Salman joue à quitte ou double

 Le quotidien al-Riyad titrait dimanche 5 novembre « Le roi use de l’épée de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.