Un attentat suicide fait plus de cent morts dans le Nord-Ouest du Pakistan : les talibans réaffirment leur présence
Home / Actualité / Amérique / Un attentat suicide fait plus de cent morts dans le Nord-Ouest du Pakistan : les talibans réaffirment leur présence

Un attentat suicide fait plus de cent morts dans le Nord-Ouest du Pakistan : les talibans réaffirment leur présence

 

Le bilan n’est encore que provisoire : au moins 102 personnes ont péri des suites de l’attentat perpétré hier et revendiqué par le Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP, pour Tehrik-e-Taliban Pakistan). Ce groupe n’en est pas à son premier coup d’essai. Depuis près de trois ans, le TTP ayant été fondé en décembre 2007, cette organisation islamiste issue du rassemblement de plusieurs groupes talibans, et dont les liens avec Al-Qaïda ne sont un secret pour personne, fomente divers attentats meurtriers, à Lahore ou Peshawar par exemple. Cette région du Pakistan est ainsi l’une des moins sûres du pays. En effet, ce district, Mohmand, est l’un des sept qui soit semi-autonome. Accolé à l’Afghanistan, il constitue une zone tribale et une base arrière, notamment pour les talibans afghans, mais aussi pour Al-Qaïda.

La politique pakistanaise, qui jusqu’aux attentats du 11 septembre avait soutenu les talibans,  est depuis plusieurs années hésitante. Elle alterne tentatives de processus de paix afin de tenter de sécuriser la zone, et offensives afin de mettre fin à ces réseaux. Ces dernières sont appuyées et en partie financées par les Etats-Unis, pour qui la lutte en Afghanistan doit se prolonger jusque dans ces régions tribales qui abritent nombre de talibans, par exemple dans le Waziristan. Les Américains interviennent d’ailleurs eux-mêmes dans ces régions tribales, par exemple lors de bombardements. Pourtant, le Pakistan est souvent pointé du doigt et accusé d’aider également ces islamistes.

Sous les mandats de Goerge W. Bush, les Etats-Unis avaient fourni une aide militaire réduite pour lutter contre les talibans. L’administration Obama a, certes, rendu cette aide non-militaire, mais elle l’a augmentée à 1,5 milliards de dollars par an jusqu’en 2014. Les opérations américaines, et notamment l’utilisation de drones, sont devenues plus systématiques, notamment dans le Nord-Waziristan où serait caché Oussama Ben Laden. Mais le Pakistan semble réticent à s’engager militairement dans cette zone où se trouvent des talibans alliés aux services secrets pakistanais, et les Etats-Unis font souvent l’objet de remontrances à cause d’un nombre de civils tués important.

On comprend ainsi qu’en avril 2009, Hillary Clinton expliquait que l’avancée talibane au Pakistan, pays qui possède l’arme nucléaire, soit une menace pour les Etats-Unis et le monde. Si la guerre en Afghanistan devra trouver une solution au Pakistan pour être réglée, les inquiétudes américaines quant à la situation au Pakistan pourraient dépasser celles concernant l’Afghanistan. Le 4 avril dernier, Hakimullah Mehsud, chef du TTP qui avait été annoncé mort à tort, annonçait des attaques imminentes sur le sol américain. Le TTP avait ensuite revendiqué l’attentat à la voiture piégée qui avait échoué, le 1er mai à New York. Le problème taliban est donc loin d’être réglé et les menaces sont peut-être sur le point d’être mises à exécution…

About Charles LARUE

Charles LARUE est créateur du site les-yeux-du-monde.fr, ouvert en mai 2010, et président de l’association Les Yeux du Monde, créée en juin 2011.

Check Also

Le Chili, nouvel eldorado de l’immigration haïtienne ?

 Depuis 2014, le nombre d´Haïtiens vivant au Chili connaît une croissance exponentielle. Ils constituent la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.