Home / Actualité / Asie et Océanie / L’Asie centrale : une région aux multiples enjeux

L’Asie centrale : une région aux multiples enjeux

 

Longtemps oubliée des problématiques géopolitiques du XX° siècle, l’Asie centrale revêt un nouvel intérêt pour de nombreuses puissances depuis désormais quelques années, notamment depuis la guerre contre le terrorisme commencée au lendemain des attentats du World Trade Center en 2001.

En effet, la poursuite de Ben Laden en Afghanistan et les opérations militaires que les Américains ont menées dans ce pays ont donné une visibilité nouvelle à cette région du monde. S’il a d’abord s’agi de chasser les talibans, qui pour certains d’entre eux se cachent sans doute dans le pays voisin, à savoir le Pakistan, il a aussi fallu sécuriser la région, ce qui n’est pas une mince affaire.

De ce fait, l’Asie centrale est une zone de tensions qu’il convient de surveiller, d’autant que la menace nucléaire y apparait puisque l’Inde et le Pakistan détiennent cette arme de dissuasion. A cet effet, les risques de prolifération du nucléaire sont évidents, les stocks nucléaires pakistanais ayant par exemple été la cible de remontrances de la part de Washington qui craint qu’ils ne tombent entre de mauvaises mains. Le père de la bombe nucléaire pakistanaise, Abdul Qadeer Khan, est d’ailleurs accusé d’avoir fourni la technologie nucléaire à la Corée du Nord. De plus, l’Iran, qui souhaite également acquérir cette technologie, représente un défi pour les Etats occidentaux et un enjeu international, comme le montre les diverses prises de position des grandes puissances mondiales.

En outre, nombreux sont les pays de la région à posséder une ressource au centre de toutes les convoitises : le pétrole. C’est notamment le cas de l’Iran. Et les pays d’Asie centrale peuvent constituer de formidables bases pour les forces militaires désireuses de sécuriser leurs approvisionnements en provenance du Moyen-Orient, région qui possède la majorité des ressources en hydrocarbure. La Mer Caspienne, à proximité, est elle-aussi au centre des préoccupations russes mais aussi américaines, et le pétrole d’Asie centrale, en particulier du Kazakhstan, est désormais convoité par la Chine qui développe la construction d’oléoducs vers ces zones riches en or noir. Les ressources minières, elles-aussi, pourraient également constituer un nouvel intérêt pour cette partie du monde, ce qu’illustrent les découvertes récentes de minerais divers en Afghanistan.

Enfin, la drogue est un autre enjeu international, même s’il est dans doute le plus méconnu. Le « Croissant d’Or », comme il est appelé, est ainsi la principale zone mondiale de culture mondiale de pavot. L’Afghanistan est d’ailleurs le premier producteur d’opium au monde. Or les trafics de drogue qui en découlent financent diverses organisations malhonnêtes, voire terroristes, ainsi que des mafias, d’où la nécessité de lutter à le base de ce fléau.

En conclusion, l’Asie centrale forme un carrefour, entre l’Europe et la Méditerranée, l’immensité russe, l’ascension asiatique, les problématiques du Proche-Orient et l’importance énergétique du Moyen-Orient. Enfin, la région est également l’objet d’une lutte des influences entre les Etats-Unis, dont les V° et VI° flottes stationnent respectivement dans le Pacifique Ouest et la Méditerranée, la Russie, désormais la Chine et peut-être demain la péninsule indienne.

About Charles LARUE

Charles LARUE est créateur du site les-yeux-du-monde.fr, ouvert en mai 2010, et président de l’association Les Yeux du Monde, créée en juin 2011.

Check Also

Les BATX, dragons numériques chinois

 Lors de la « journée chinoise des célibataires », le 11 novembre dernier, Alibaba a réalisé un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.