Home / Actualité / International / Retour sur les projections démographiques de l’ONU pour le siècle à venir

Retour sur les projections démographiques de l’ONU pour le siècle à venir

 

Aujourd’hui près d’une centaine de recensements nationaux ont été lancés dans le monde. La Chine, l’Inde et les Etats-Unis viennent d’ailleurs de publier leurs résultats pour 2010 (1,341 milliards pour la Chine, 1,225 milliards pour l’Inde et 310 millions pour les Etats-Unis), alors que les censeurs sont à l’œuvre en Grande-Bretagne et en Allemagne. Ces recensements ne servent pas qu’à donner une image nationale de la situation démographique, ils sont également utilisés par l’ONU qui actualise ses projections tous les 2 ans et qui, pour le première fois cette année,  a osé aller jusqu’en 2100.

Revenons un instant sur ces projections qui ne doivent bien sûr pas être prises au pied de la lettre, mais donnent un aperçu dans tendances démographiques actuelles. D’après l’ONU donc, la population mondiale devrait dépasser les 7 milliards fin octobre, soit plus tôt que prévu, et atteindre un pic en 2100, à 10,1 milliards d’habitants, avant de diminuer. A noter que le rythme d’augmentation de la population mondiale est en constante baisse depuis les années 1980. Ces projections se fondent sur des modèles mathématiques complexes, mais également sur quelques concepts clé laissant toute leur place à l’interprétation. Par exemple la transition démographique, et le fait que le taux de fertilité (soit le nombre d’enfants qu’une femme peut espérer avoir dans sa vie) est en baisse partout dans le monde. Ainsi, les Nations Unies prévoient que le taux de fertilité finira par se stabiliser autour de 1,85 dans tous les pays, donc en dessous du seuil de renouvellement de 2,1. Mais le plus intéressant dans cette nouvelle étude est la prise en compte des tendances régionales et locales, par exemple l’Afrique échappera encore pour longtemps à une baisse significative de la fertilité.

Ces projections n’affectent bien sûr pas que les statistiques mondiales, mais ont de grandes implications sur les projections nationales et sur les politiques démographiques à mettre en place. Un cas notable : le Nigéria, aujourd’hui 7ème pays le plus peuplé au monde avec 158 millions d’habitants, devrait se situer à la 3ème place en 2100 avec près de 730 millions d’habitants (soit la population actuelle de l’Europe). Toujours en 2100, le Rwanda devrait avoir une densité de population cinq fois égale à celle du Japon. La Chine, quant à elle, devrait passer derrière l’Inde et se stabiliser à 940 millions d’habitants. Plus que des projections, ces résultats ont un effet d’avertissement pour les gouvernements et les encouragent à repenser leurs politiques démographiques, par exemple en Chine où le taux de dépendance (nombre d’enfants et de personnes âgées pour un adulte en âge de travailler) augmente bien plus vite qu’en Europe et donc oblige à une remise en cause de la politique démographique se fondant uniquement sur l’enfant unique. L’Inde et la Chine devront aussi se pencher sur le problème latent du déséquilibre hommes/femmes.

.

About Chloé CAPARROS

Chloé Caparros est actuellement en stage de césure à Hong Kong dans le cadre de son Master à HEC, programme Grande Ecole. Titulaire d’un double-diplôme en Mathématiques Appliquées aux Sciences Sociales (Paris I – Panthéon-Sorbonne), elle est secrétaire de l’association Les Yeux du Monde.

Check Also

Les réseaux de métropoles : nouveaux laboratoires de la gouvernance mondiale

 Lors du forum CityLab, (réunion mondiale de maires) qui s’est tenu à Paris du 22 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.