De le Seconde république (1931) à la Guerre d'Espagne (1936 – 1939)
Home / Un peu d'histoire / Evénements / 1914 - 1939 / De le Seconde république (1931) à la Guerre d’Espagne (1936 – 1939)

De le Seconde république (1931) à la Guerre d’Espagne (1936 – 1939)

 
Image de la Bataille de l'Ebre (1938), la plus meurtrière du conflit
Image de la Bataille de l’Ebre (1938), la plus meurtrière du conflit

Après sept ans de dictature (1923 – 1930), le roi d’Espagne Alphonse XIII destitue le chef du gouvernement, Miguel Primo de Rivera. Emettant le souhait d’en revenir à un régime constitutionnel, il doit cependant s’exiler face aux manifestations antimonarchiques et les velléités républicaines. Dans ce contexte, la Seconde République espagnole est proclamée le 12 avril 1931.

En 1933, les élections générales font la part belle à la CEDA (Confédération Espagnole des Droites Espagnoles). Mais le président Niceto Alcala Zamora et le PSOE refusent que ce parti accède au gouvernement, et forment une coalition de centre-gauche. Face aux revendications de la CEDA, le PSOE (Parti Socialiste Ouvrier Espagnol) et l’UGT (Union Générale des Travailleurs) redoutent qu’un scénario comparable à celui de l’Allemagne, où Hitler a pris le pouvoir en 1933, ne se produise en Espagne. Ainsi, les grèves se multiplient et des soviets sont organisés dans les Asturies, avant d’être réprimés par les troupes de Franco.

Dès lors, deux peurs s’installent en Espagne : celle d’une révolution bolchévique comparable à celle de l’URSS, et celle d’une dictature fasciste similaire à celle d’Allemagne. Les deux camps n’ont alors de cesse de soupçonner l’autre, notamment durant les élections de 1936, remportées par un Front populaire s’opposant à un Front national dominé par la CEDA. Dès lors, l’ordre disparait peu à peu, les complots et assassinats politiques se multiplient. Les 17 et 18 juillet 1936, les troupes de divers généraux, dont Franco qui se rallie au mouvement au dernier moment, sont à l’origine d’un coup d’Etat.

Rapidement, certaines régions sont aux mains des putschistes, notamment la Galice, la Castille-et-Léon, l’Andalousie et la Navarre. Mais les régions les plus industrialisées (Catalogne, Madrid, Asturies…) restent sous l’emprise des Républicains. L’Espagne est alors coupée en deux zones géographiques : c’est le début de la guerre civile.

Les Républicains, composés essentiellement de socialistes, de communistes et même d’anarchistes, obtiennent alors un soutien en provenance de l’URSS. Les Nationalistes, parmi lesquels des monarchistes, des fascistes et des nationalistes, reçoivent de l’aide de l’Allemagne nazie d’Hitler et de l’Italie de Mussolini. Cette guerre fut pour ces puissances une sorte de préparation à la Seconde Guerre mondiale qui s’annonçait : certains la considèrent même comme correspondant au début de la Seconde guerre mondiale. La France et le Royaume-Uni, face aux demandes pressantes des Républicains, décidèrent finalement de ne pas intervenir, laissant l’Espagne à son propre sort.

En 1937, les Nationalistes échouent à conquérir Madrid, mais prennent le contrôle des Asturies et du Pays Basque (où a lieu le 26 avril 1937 le bombardement de Guernica), contrôlant ainsi toute la côte atlantique. Deux ans plus tard, en 1939, la Catalogne puis Madrid tombent à leur tour. Ainsi, le 1er avril 1939, Franco annonce à la radio la fin de la guerre et, alors que ses principaux concurrents (Sanjurjo, Mola) sont morts durant les affrontements, il s’autoproclame chef de l’Etat et impose sa dictature.

Cette guerre fit environ 400 000 morts : meurtrière et sans pitié, elle rappelle par ces aspects les  caractéristiques de la Seconde guerre mondiale qui suivra peu après…

About Charles LARUE

Charles LARUE est créateur du site les-yeux-du-monde.fr, ouvert en mai 2010, et président de l’association Les Yeux du Monde, créée en juin 2011.

Check Also

La démocratie avortée en Russie (1917)

 Avec la Révolution de Février (mars selon le calendrier grégorien), les libéraux arrivent au pouvoir, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.