Home / Un peu d'histoire / Analyses / L’histoire de la BIRD

L’histoire de la BIRD

 
La signature des Accords de Bretton Woods, à l'origine de la BIRD
La signature des Accords de Bretton Woods, à l’origine de la BIRD

Principale composante de ce qu’on appelle aujourd’hui couramment « Banque mondiale », la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (BIRD) trouve ses origines à la fin de la Seconde Guerre mondiale. En effet, la création d’un tel organisme fut abordée et décidée lors des Accords de Bretton Woods, en juillet 1944, tout comme celle du Fonds Monétaire International (FMI). Il faut d’ailleurs être membre du FMI pour pouvoir intégrer la BIRD. Créée officiellement le 27 décembre 1945, l’institution possède son siège à Washington. Initialement, la BIRD a, comme son nom l’indique, été créée dans le but de financer la reconstruction après la Seconde Guerre mondiale. La France, notamment, a largement bénéficié de ses prêts. Ses opérations se sont tournées vers des projets touchant aussi bien la construction ou les infrastructures que l’agriculture ou l’énergie.

Si elle est régulièrement confondue avec la Banque Mondiale, elle n’en est cependant qu’une composante : la Banque mondiale réunit en effet, en plus de la BIRD, quatre autres institutions créées après celle-ci. Depuis sa création, la BIRD s’est largement développée : alors qu’à l’origine, 44 pays avaient adhéré, ils sont désormais près de 190 membres. La mission de la BIRD a aussi évolué : les financements qu’elle propose s’adressent désormais essentiellement aux pays en voie de développement afin de lutter contre la pauvreté ou le sida, mais aussi en faveur de l’éducation ou de l’approvisionnement en eau. Ainsi, les principaux bénéficiaires sont désormais situés en Amérique latine et en Asie. Elle propose également des prêts à faible taux d’intérêt à des entreprises ou Etats en difficulté.

Un fonctionnement qui fait débat…

Son fonctionnement est comparable à celui d’une coopérative : son capital appartient à ses membres, qui la dirigent et sont les bénéficiaires de ses travaux. La BIRD acquière également une large part de son capital en émettant des obligations sur les marchés de capitaux, où son triple A lui permet d’emprunter à faible taux. Elle est gouvernée par les gouverneurs de la Banque mondiale (un gouverneur par Etat membre), et plus précisément par un groupe de 26 directeurs qui représentent ces gouverneurs. Ce groupe est présidé par Jim Yong Kim, le Président de la Banque mondiale. Au sein de la BIRD, le pouvoir de chaque Etat dépend de sa contribution au capital de la BIRD et du poids de son économie. Ainsi, les Etats-Unis possèdent environ 16% des voix.

Ce fonctionnement a d’ailleurs été vivement critiqué à plusieurs reprises, notamment lors de la dernière crise financière. En effet, nombreux sont ceux qui préconisent de donner une voix unique et de même poids politique à chaque Etat membre, afin de ne pas laisser les pays les plus riches diriger à eux seuls cet organisme.

About Charles LARUE

Charles LARUE est créateur du site les-yeux-du-monde.fr, ouvert en mai 2010, et président de l’association Les Yeux du Monde, créée en juin 2011.

Check Also

Septembre 2017 : l’actualité en un clin d’oeil

 Retrouvez en un clin d’oeil un récapitulatif jour par jour de toute l’actualité internationale et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.