Home / Un peu d'histoire / Evénements / 1939 - 1973 / 15 août 1947 : Partition des Indes

15 août 1947 : Partition des Indes

 

Après de longues négociations, le 15 août 1947, l’Indian Independence Act entre en vigueur. Le texte divise l’empire colonial britannique des Indes en deux États indépendants : l’Union indienne et le Pakistan. La couronne britannique ne peut que constater le début de la dislocation de son empire colonial (400 millions d’habitants en 1922). Soixante-dix ans après, les conséquences de la partition des Indes sont encore visibles dans la région, notamment au niveau des interactions entre les deux pays.

La une du Hindustan Times le 15 août 1947 annonce l’indépendance de l’Inde, et donc la fin de la colonisation britannique. (Cliquez pour voir en plus grand)

L’Indian Independence Act divise le British Raj en deux entités. D’un côté, il y a l’Union indienne voulue par Jawaharlal Nehru et Gandhi, peuplée majoritairement par des hindous. De l’autre, il y a le Pakistan réclamé par Muhammad Ali Jinnah – leader de La Ligue musulmane –  à majorité musulmane.

Une fois la division proclamée, d’importants mouvements de populations ont lieu. Des hindous vivant au Pakistan quittent leurs terres pour s’installer en Inde, et croisent des musulmans rejoignant dans la précipitation le Pakistan. Il est estimé qu’à cette époque environ six millions de musulmans ont quitté l’Inde, tandis que quatre millions d’hindous ont gagné le Pakistan. Ces bouleversements sont à l’origine de nombreux épisodes de violence entre les différentes communautés.

Les deux nouveaux États devinrent rapidement des ennemis, et les relations sont aujourd’hui toujours tendues. Un conflit les opposa notamment sur le sort de la province du Jammu-et-Cachemire, lors de la première guerre indo-pakistanaise (octobre 1947- décembre 1948). Après un cessez-le-feu proposé par les Nations Unies, le territoire est divisé entre les deux États le long de la « ligne de contrôle ». Deux tiers du territoire rejoignent l’Inde, tandis que le reste passe sous contrôle pakistanais. Néanmoins, le Cachemire reste un point de discorde, qui mena à la deuxième guerre indo-pakistanaise (1965). La troisième guerre indo-pakistanaise (1971) déboucha sur l’indépendance du Pakistan oriental, plus connu sous le nom de Bangladesh.

Actuellement, la ligne Radcliffe (nom donné à la frontière entre les deux pays), et plus précisément la ligne de contrôle décidée par l’ONU, sont toujours sources de conflits entre l’Inde et le Pakistan. A l’automne 2016, des échanges de tirs ont eu lieu dans cette zone, notamment au Cachemire.

About Sophie GUILLERMIN-GOLET

Étudiante à Sciences Po Bordeaux (Bordeaux International Relations Degree), passionnée par les questions géopolitiques.

Check Also

L’histoire de l’Irlande du Nord arrive-t-elle à son terme ?

 En pleine tourmente politique après la démission du vice-Premier ministre du gouvernement local, Martin McGuinness, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

pdrm