Qu'est-ce que l'affaire du Watergate ?
Home / Un peu d'histoire / Evénements / 1939 - 1973 / Qu’est-ce que l’affaire du Watergate ?

Qu’est-ce que l’affaire du Watergate ?

 
Richard Nixon, Président des Etats-Unis, clame son innocence lors de son discours "I'm not a crook"
Richard Nixon, Président des Etats-Unis, clame son innocence lors de son discours « I’m not a crook »

Le scandale du Watergate débute le 17 juin 1972. Des cambrioleurs sont alors arrêtés au Watergate, siège de campagne du Parti Démocrate, en possession de matériel d’écoute. Le Directeur du FBI, Patrick Gray, fraîchement nommé à son poste par Richard Nixon, décide de ne pas lancer d’enquête. Ainsi, à ses débuts, l’affaire ne provoque aucun remous. La preuve en est qu’en novembre 1972, Richard Nixon est élu Président des Etats-Unis en faisant un excellent score. Cependant, deux jeunes reporters du Washington Post, Bob Woodward et Carl Bernstein, grandement aidés par un informateur surnommé Deep Throat (pseudonyme de Mark Felt, numéro 2 du FBI à l’époque) vont alors alerter l’opinion publique. De plus, au cours du procès des cambrioleurs, la Maison Blanche est très souvent pointée du doigt. L’affaire va alors prendre une ampleur singulière.

Une commission sénatoriale est mise sur pied et, à partir du 17 mai 1973, va télédiffuser ses auditions. Y est avoué sous serment que la Maison Blanche possède un très actif service d’espionnage, qui a entre autres commandité la mise sur écoute du siège de campagne du Parti Démocrate. Des noms sont donnés, ce qui provoquera une cascade d’accusations et de démissions. Celle du Directeur du FBI par exemple, avouant qu’il avait détruit des documents relatifs à l’enquête du cambriolage, puis celle du Chef du Cabinet de la Maison Blanche et du Ministre de la Justice. Le nom du Président revient systématiquement dans les déclarations. Le 13 juillet 1973, on apprend que toutes les accusations précédentes peuvent être corroborées par un système d’écoute du Bureau Ovale. Pour éviter de faire parvenir ces bandes, Nixon va exercer maintes pressions, allant jusqu’à renvoyer de nombreux hommes politiques. L’opinion publique est indignée par cette défense du président, baptisée à l’occasion le « massacre du samedi soir ».

Finalement, le 24 juillet 1974, la Cour Suprême lui ordonne de remettre les enregistrements, où toutes les accusations précédentes y seront vérifiées. Le 30 juillet, la commission judiciaire de la Chambre des Représentants vote la procédure d’impeachment a l’encontre du Président Nixon, sur la base d’obstruction à la justice, d’abus de pouvoir et d’outrage au Congrès. Celui-ci aura toujours clamé son innocence, notamment au cours d’un célèbre discours intitulé « I’m not a crook » (Je ne suis pas un escroc), en novembre 1973.  Le 9 août 1974, il démissionnera, inaugurant ainsi cette procédure en tant que Président des Etats-Unis. Son successeur, le Vice-président Gerald Ford, le fera immédiatement gracier, lui évitant toute poursuite judiciaire ultérieure.

About Vincent SATGE

Vincent Satgé est cofondateur du site les-yeux-du-monde.fr ainsi que coprésident de l’association Les Yeux du Monde. Il étudie actuellement à Sciences Po Bordeaux.

Check Also

Chili, 1973 : l’autre 11 septembre

 Il y a 44 ans, le 11 septembre 1973, se produisait au Chili un coup …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.