Home / Un peu d'histoire / Analyses / L’impossible mise en place du dollar aux États-Unis

L’impossible mise en place du dollar aux États-Unis

 
Le siège de la FED
Le siège de la FED

Cela peut paraître étrange mais le dollar hégémonique que nous connaissons aujourd’hui a bien faillit ne pas exister. En effet, si la monnaie en temps que telle est officiellement celle des États-Unis, la zone dollar englobant tous les États de l’union fut difficile à imposer.

Dès l’adoption du dollar après l’indépendance, le conflit (qui deviendra habituel) « étatistes »/« anti-étatistes » s’installe. Alexander Hamilton, premier secrétaire américain au Trésor (1789-1795) imposa le dollar bimétallique comme monnaie de référence. Le modèle choisit ne fit pas que des heureux et Washington et Jefferson (1er et 3ème présidents des États-Unis), ne lui faisaient pas confiance. D’ailleurs Hamilton fut tué en duel en 1804 par Aaron Burr, le vice-président de Jefferson.

Deux formes de banques centrales appelées « Bank of the United States » furent crées en 1791 et en 1816 mais furent fermée en 1836 par le président Jackson (1829-1837) par peur de l’exploitation des fermiers par le « complexe financier ». C’est Lincoln qui, lors de la guerre de Sécession (1861-1865), crée un premier organe monétaire central (seul émetteur de monnaie) afin de financer la guerre et réduire la dette publique. Mais à la fin de celle-ci, le dollar perd la moitié de sa valeur. Vers la fin du XIX°siècle, le dollar, émis librement et avec la montée en puissance de Wall Street, est perçu comme un outil de déstabilisation. En 1896, le candidat William Jenning Bryan fait même campagne contre l’indexation du dollar sur l’or qui « crucifie paysans et petits entrepreneurs ». En 1907, une crise bancaire amène l’idée d’une banque centrale, créée par le gouvernement fédéral, qui garantirait la valeur du dollar sur la puissance fédérale.

Deux visions s’opposent alors : celle du sénateur républicain Nelson Aldrich qui souhaite une banque centrale privée, et celle du président démocrate Woodrow Wilson (élu en 1912) qui préfére une agence fédérale. Le compromis est assez surprenant et aboutit en 1913 à la naissance de la FED (la Federal Reserve System) : un établissement privé…étatique. Ainsi, bien qu’elle soit décentralisée et de statut privé, la FED est dirigée par des personnes nommées par la Maison Blache. C’est à ce résultat unique qu’abouti le difficile processus d’unification monétaire des États-Unis. Cette indépendance de la FED ne l’empêche cependant pas d’être influencée par l’État fédéral comme l’a prouvée la récente injection par la FED de 600 milliards de dollars dans l’économie américaine pour dévaluer le dollar et le rendre plus compétitif.

Mais, au fait, pourquoi le nom « dollar » ? Le nom vient du « thaler » : monnaie tchèque du Saint Empire romain germanique frappée vers 1486. Comme Charles-Quint régnait sur cet empire mais aussi sur l’Espagne et ainsi sur le Nouveau Monde, la monnaie inspira le peso. Or c’est justement du peso qu’Hamilton s’est inspiré pour créer le dollar.

About Nicolas MOULIN

Nicolas Moulin est étudiant à Euromed Management après trois ans de CPGE ECS au lycée Pierre de Fermat. Membre de 2012 à 2013 de la commission SimONU , qui organise des simulations de négociation de type ONU et qui participe aux différents MUN européens et américains, il était responsable simulation et Think Tank au sein de cette commission. Zones de prédilection : Europe et Etats-Unis.

Check Also

Le long crépuscule du Maroc français au XXe siècle

 Admiratif et nostalgique d’un pays dont il fut Résident Général comme en témoigne la salle …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.