Home / Un peu d'histoire / Analyses / Qu’est-ce que le Maccarthysme ?

Qu’est-ce que le Maccarthysme ?

 
Joseph Maccarthy, figure de la chasse aux sorcières pendant les années 50 aux USA
Joseph Maccarthy, figure de la chasse aux sorcières pendant les années 50 aux USA

« Chasse aux sorcières » ou même « Peur rouge » : les synonymes ne manquent pas pour décrire une période trouble de l’histoire américaine, le maccarthysme. Car au sortir de la Seconde Guerre mondiale, les deux grands vainqueurs, les USA et l’URSS vont s’affronter dans le cadre de ce que Bernard Baruch, homme politique américain, a baptisé la guerre froide. Le maccarthysme a été le point culminant d’un aspect de ce conflit : la lutte contre l’ennemi intérieur.

Il se manifeste avant l’apparition sur la scène politique du sénateur Maccarthy. Tout d’abord du côté du pouvoir exécutif : en 1946, le Président Truman veut dans le cadre d’une Commission d’enquête contrôler systématiquement l’appartenance idéologique des fonctionnaires fédéraux. Si elle est communiste, la personne est renvoyée. La chambre des Représentants, elle, met en place une commission d’enquête dès 1938, l’HUAC (House Un-American Activities Committee, soit la Commission sur les activités anti-américaines). En 1947, l’HUAC condamne des stars hollywoodiennes pour avoir refusé de les informer sur leurs opinions politiques. En 1948, elle accuse Alger Hiss, un diplomate ayant participé à la conférence de Yalta et à la fondation de l’ONU, d’avoir trahi le gouvernement Américain au profit de l’URSS. Aucune preuve sérieuse n’est présentée, et aujourd’hui encore on ignore s’il était innocent ou coupable : toujours est-il qu’à l’époque il fut condamné à cinq ans de prison. En Juillet 1950, les époux Rosenberg sont arrêtés, accusés d’avoir livré la bombe nucléaire à l’URSS.

Profitant de ce climat empreint de paranoïa, le sénateur Maccarthy, sénateur républicain du Wisconsin, déclare dans son discours de Wheeling (Virginie occidentale) que le département d’Etat est investi par les communistes. Il n’a pas de preuves, et il va pourtant déclencher un vaste mouvement de délation. En effet, les soupçons se portent sur tout le monde, et chacun souhaitant l’écarter de soi-même, il la porte sur autrui. Des gens de tous horizons sont ainsi persécutés voire juridiquement condamnés plus sur la base de soupçons que de véritables éléments à charge. De grands noms tels que Charlie Chaplin ou le Général Marshall (instigateur du plan éponyme) subissent de violentes attaques médiatiques. Maccarthy, étant à la tête d’un comité d’enquête sénatoriale, va également porter de multiples accusations, la plupart du temps infondées. Finalement, c’est en s’attaquant à l’armée qu’il va s’attirer les foudres des médias. Mettant en évidence ses méthodes fantasques, ils vont le rendre fortement impopulaire. En décembre 1954, le Sénat déposera un blâme contre Joseph Maccarthy, qui sombrera dans l’oubli.

Ainsi, quand bien même le communisme n’est plus une menace sérieuse pour les Etats-Unis, le spectre du Maccarthysme persiste dans l’inconscient américain, et certaines caractéristiques pourraient même se retrouver dans la lutte contre le terrorisme sur le sol américain.

About Vincent SATGE

Vincent Satgé est cofondateur du site les-yeux-du-monde.fr ainsi que coprésident de l’association Les Yeux du Monde. Il étudie actuellement à Sciences Po Bordeaux.

Check Also

De février à octobre 1917, l’histoire de deux révolutions

 Aujourd’hui il est commun de lire dans la presse ou d’entendre à la radio, des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.