Home / Un peu d'histoire / Analyses / La naissance du tiers monde dans les années 1950

La naissance du tiers monde dans les années 1950

 
La conférence de Bandung (Indonésie), en 1955, impulse la création du tiers monde
La conférence de Bandung (Indonésie), en 1955, impulse la création du tiers monde

L’expression « tiers monde » apparaît en 1952 dans l’article d’Alfred Sauvy appelé « Trois mondes, une planète » publié dans France Observateur. Il s’agit d’un clin d’œil à l’histoire puisqu’il opère un rapprochement entre le tiers état de l’Ancien Régime et les pays pauvres. Le tiers monde représente alors la majorité de la population mondiale. Sauvy écrit d’ailleurs : « ce tiers monde ignoré, exploité, méprisé comme le tiers état, veut lui aussi être quelque chose ».

Concrètement, le tiers monde émerge à la faveur des vagues de décolonisations qui se succèdent après la Seconde Guerre mondiale. Dans un monde dominé par une logique bipolaire, le tiers monde souhaite jouer un rôle. Dès 1947, à l’indépendance de l’Union indienne, Nehru réunit plusieurs pays lors d’une conférence à Delhi, ce qu’il réédite en 1949. L’acte de naissance du tiers monde est daté de 1955 et de la conférence de Bandung, qui rassemble 29 pays en Indonésie. L’objectif affiché durant la conférence de Bandung est de soutenir les territoires encore sous contrôle d’une métropole, condamnant ainsi la colonisation et toute forme d’impérialisme. Les Etats présents soutiennent également la non-ingérence, le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et développent un discours pacifiste. Ceci est à l’origine de nouvelles phases de décolonisation. Parmi les représentants les plus illustres, on retrouve Nasser (Egypte), Nehru (Inde) ou encore Zhou Enlai (Chine). En 1956, à l’instigation de Tito, la conférence de Brioni (en Yougoslavie) prépare d’ailleurs la conférence de Belgrade, tenue en 1961, qui initiera le mouvement des non-alignés. Mais face aux deux superpuissances, ces Etats affichent une neutralité de façade, beaucoup d’entre eux étant proches soit des Etats-Unis soit de l’URSS.

Pourtant, au sein même de ce tiers monde, uni dans la pauvreté et la marginalisation, peuvent se distinguer diverses fractures. Les pays d’Amérique latine, émancipés depuis le début du XIX° siècle, ne participent pas à la conférence de Bandung et sont dans des situations bien moins précaires. Ils connaissent même un début d’industrialisation, à l’inverse de la majorité des pays d’Afrique et d’Asie, ancrés dans des sociétés traditionnelles. Le PIB par habitant pouvait varier de un à trente au sein de cet ensemble. Des clivages religieux, idéologiques et culturels existent au sein de cet ensemble hétérogène qu’est le tiers monde. Ces Etats concentrent également divers blocages : sous-développement, sous-nutrition, économie défaillante, croissance démographique excessive… Par conséquent, les revendications du tiers monde se manifesteront avec ardeur dès les années 1960.

About Charles LARUE

Charles LARUE est créateur du site les-yeux-du-monde.fr, ouvert en mai 2010, et président de l’association Les Yeux du Monde, créée en juin 2011.

Check Also

La démocratie avortée en Russie (1917)

 Avec la Révolution de Février (mars selon le calendrier grégorien), les libéraux arrivent au pouvoir, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.