Home / Ressources / Biographies / Anouar el-Sadate – Biographie

Anouar el-Sadate – Biographie

 

Né le 25 décembre 1918 à Mit Abou al-Koum (Égypte) et mort assassiné le 6 octobre 1981 au Caire (Égypte).

Sadate (à gauche) sert la main de Begin en présence de Jimmy Carter, à Camp David en 1879
Sadate (à gauche) sert la main de Begin en présence de Jimmy Carter, à Camp David en 1978

Né d’un père égyptien et d’une mère soudanaise, Anouar el-Sadate est très vite réceptif aux idées de résistance face aux Britanniques, notamment inspirées par Gandhi et Atatürk. Diplômé de l’école militaire du Caire en 1938, il rentre dans l’armée et rencontre Nasser. Emprisonné par l’armée britannique en 1942 durant la Seconde Guerre mondiale pour avoir aidé les puissances de l’axe à expulser l’occupant britannique, Sadate participe en 1952 au coup militaire annonçant la Révolution égyptienne et qui dépose le roi Farouk 1er.

Par la suite, durant la présidence de Nasser, Sadate devient Ministre d’État en 1954 puis Secrétaire aux Nations Unies en 1959. Il devient Président de l’Assemblée nationale de 1960 à 1968, et sera élu vice-président du conseil présidentiel en 1964 et 1969. En octobre 1970, à la mort de Nasser, Sadate devient Président d’Égypte, appuyé par les proches de Nasser qui pensaient pouvoir le manipuler avec facilité. Mais en mai 1971, Sadate lance une purge du gouvernement afin de se débarrasser des plus ardents défenseurs de Nasser. Sadate entreprend alors en 1973, avec l’aide de la Syrie, d’attaquer par surprise Israël, qui occupe le Sinaï depuis la Guerre des Six Jours en 1967 : c’est la Guerre du Kippour. Alors qu’un cessez-le-feu est finalement négocié, l’Égypte sort, certes, perdante d’un point de vue militaire, mais Sadate acquiert un grand prestige en son pays pour avoir restauré l’honneur arabe.

Finalement, Sadate devient le premier dirigeant arabe à visiter Israël, en 1977. Il rencontre alors le Premier Ministre israélien, Begin, avec qui il tente de trouver un accord de paix : Sadate et Begin signent ainsi les Accords de Camp David en 1978, en présence du Président américain Jimmy Carter, ce qui leur vaut d’être honoré du Prix Nobel de la Paix. L’Egypte récupère ainsi les territoires du Sinaï et autorise la navigation sur le Canal de Suez, nationalisé en 1956 par Nasser. Elle devient également le premier pays à reconnaître officiellement l’État d’Israël. Mais ce traité de paix rend impopulaire Sadate auprès d’une partie de la population égyptienne qui préférait l’idéologie de Nasser à l’encontre d’Israël et estime que Sadate trahit le panarabisme. La Ligue arabe décide pour ces raisons d’expulser l’Egypte, qui ne sera réadmise qu’en 1989.

Les dernières années de la présidence de Sadate sont marquées par des rumeurs de corruption à l’encontre de sa famille. Des séries de manifestations s’enchaînent aussi pour contester la libéralisation du pays, et les islamistes critiquent de plus en plus vivement le président Sadate. Alors qu’il décide de faire emprisonner de nombreux opposants (islamistes, communistes et nasséristes notamment), Sadate est finalement assassiné un mois plus tard, le 6 octobre 1981, par des militaires islamistes. Hosni Moubarak, son vice-président, lui succède.

About Charles LARUE

Charles LARUE est créateur du site les-yeux-du-monde.fr, ouvert en mai 2010, et président de l’association Les Yeux du Monde, créée en juin 2011.

Check Also

Les Emirats arabes unis à la recherche d’une nouvelle rente – Kevin Merigot

 Pour comprendre le contexte des Émirats arabes unis (EAU), il convient de prendre en compte …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.