Home / Ressources / Biographies / Hugo Chavez – Biographie

Hugo Chavez – Biographie

 

Né le 28 juillet 1954 à Sabaneta dans l’Etat du Barinas (Sud du pays) et mort le 5 mars 2013 à Caracas.

Hugo Chavez, figure contestée en Amérique du Sud qui a instauré le modèle politique " bolivarien" comme alternative au socialisme et au marxisme.
Hugo Chavez, figure contestée en Amérique du Sud qui a instauré le modèle politique  » bolivarien » comme alternative au socialisme et au marxisme.

Second fils d’une famille de sept enfants, son père et sa mère sont enseignants dans une école proche. Son père sera d’ailleurs trois fois gouverneur du Barinas de 1998 à 2008. Les parents de Chavez décident de l’envoyer à l’Académie militaire du Venezuela où il obtient son diplôme de Science et Arts militaires. Il poursuit avec les sciences politiques à l’université Simon Bolivar de Caracas en 1989 et 1990 mais abandonne le cursus. Il intègre alors l’armée vénézuélienne et progresse jusqu’au grade de lieutenant-colonel.

Dans l’armée il crée avec Raul Isaias Baduel le 24 juillet 1983 lors du 200ème anniversaire de la naissance de Bolivar le « Movimiento Bolivarino Revolucionario 200 » d’inspiration socialiste. Le MBR-200 tente deux putschs : le 4 février 1992 et la nuit du 26 au 27 novembre 1992. Ils échouent et Chavez est emprisonné pour être libéré en 1994 par amnistie due à la réélection de Rafael Caldera. Chavez crée alors son parti politique : le « Movimiento Quinta Republica » (ou MVR). Il remporte les législatives de 1998 avec ce parti. Il est élu à la présidence en 1999 avec 56% des voix. Le 25 avril il fait passer par référendum la mise en place d’une nouvelle assemblée constituante et une nouvelle élection présidentielle en 2000. Le référendum emporte 92% des suffrages. La nouvelle constitution est adoptée par référendum le 19 décembre. Elle comprend le changement de nom du pays pour « République bolivarienne du Venezuela », l’abolition du Sénat, l’extension du mandat présidentiel de 5 à 6 ans, la limite à deux mandats consécutifs, et la mise en place du « référendum révocatoire ».  Chavez est réélu le 30 juillet 2000.

A la suite de la chute du cours du pétrole en 2001, l’économie du pays est en crise et Chavez remis en cause. Le 10 décembre 2001 le patronat irrité par les nationalisations appelle à une grande grève générale. Dans le même temps les partisans de Chavez se réunissent pour le soutenir. Le pays est partagé. Le dimanche 7 avril 2002 Chavez licencie en direct dans son émission 7 dirigeants de la compagnie nationale de pétrole. Le 11 avril 2002 une grande manifestation tourne mal lorsque des coups de feu sont tirés sur les deux camps. Dans la soirée des militaires menés par le général Lucas Rincon séquestrent Chavez après lui avoir demandé de démissionner. Pedro Carmona, président de la chambre de commerce du Venezuela prend la tête du gouvernement. Il est renversé le lendemain par la population et la garde présidentielle. Un référendum de révocation échoue en 2004 et Chavez est réélu le 3 décembre 2006. Le 2 décembre 2007, une nouvelle réforme constitutionnelle abolissant le nombre maximum de mandat,  inscrivant le socialisme dans la constitution et permettant de suspendre la liberté de la presse en temps de crise est rejetée par référendum.

Une redistribution partielle de terres est lancée de même que des microcrédits et les cultures OGM sont interdites et les nationalisations se poursuivent dans la banque, l’électricité et l’acier. Une politique sociale généreuse mise en place à son arrivée au pouvoir et permise par les revenus du pétrole est poursuivie. Chavez entame un rapprochement avec Cuba en 2009 amis apparaît de plus en plus affaibli. Il revient à Caracas le 18 février 2013 sans s’être montré depuis décembre et meurt d’un cancer le 5 mars 2013.

About Nicolas MOULIN

Nicolas Moulin est étudiant à Euromed Management après trois ans de CPGE ECS au lycée Pierre de Fermat. Membre de 2012 à 2013 de la commission SimONU , qui organise des simulations de négociation de type ONU et qui participe aux différents MUN européens et américains, il était responsable simulation et Think Tank au sein de cette commission. Zones de prédilection : Europe et Etats-Unis.

Check Also

Syrie : Anatomie d’une guerre civile – Adam BACZKO, Gilles DORRONSORO et Arthur QUESNAY – Fiche de lecture

 Paru en 2016, ce livre est le fruit d’un travail collectif de recherche apportant un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.