Home / Ressources / Notions / Géopolitique & Relations Internationales / Qu’est ce qu’une diaspora ?

Qu’est ce qu’une diaspora ?

 
L'exemple de la diaspora chinoise
L’exemple de la diaspora chinoise

Phénomène ancien, le concept de diaspora désigne la dispersion d’un peuple à travers le monde. S’il existe depuis l’Antiquité à l’exemple de la diaspora phocéenne, il a notamment été employé pour caractériser la dispersion du peuple juif puis arménien, irlandais ou encore portugais et chinois, il connait un renouveau avec la fluidité accrue des échanges. Fuyant des situations de guerre, des tensions politiques ou encore à la recherche d’opportunités économiques les migrations internationales constituent des diasporas dès lors que l’on observe une organisation sur les territoires étrangers. Ainsi, la prise de conscience d’une identité commune, le développement de groupe de soutien et d’entraide et le développement de contacts avec le pays d’origine sont des éléments essentiels de la définition d’une diaspora qui se différencie ainsi de simples migrations. C’est le réseau qui caractérise la diaspora, aussi bien à l’échelle interne qu’externe, il créé de nouvelles territorialités : les populations migrantes d’un pays donné conscientes de l’existence d’une communauté optent pour des destinations spécifiques et entretiennent des relations avec les pays voisins liées à cette présence. Cela se manifeste à l’échelle interne par une vie associative favorisant l’intégration et l’accueil de nouveaux arrivants, la rencontre lors d’événements religieux ou liée à la culture et l’histoire du pays d’origine et à l’échelle externe par des remises migratoires, des contacts réguliers et des retours plus ou moins fréquents. Elles se développement souvent à l’échelle régionale, à l’exemple de la diaspora chinoise en Asie du sud-est, mais élargissent également leur portée quand cela a une fonction politique car issue d’une crise (diaspora arménienne) ou économique (diaspora irlandaise aux Etats-Unis, diaspora libanaise en Afrique de l’ouest). Les liens avec les pays d’origine ont connu un renouveau avec le développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication permettant des contacts beaucoup plus fréquents et un fonctionnement accru en réseau, propre à la diaspora.

Les diasporas acteurs géopolitiques ?

Historiquement les diasporas ont un rôle politique indéniable, que l’on pense au rôle de la diaspora grecque ou juive dans le développement de leurs Etat-nations contemporains. Les diasporas reposant essentiellement sur l’identité constituent en effet des creusets importants de nationalisme mais également une extension de la puissance étatique. Elles constituent en ce sens un outil de rayonnement mais également d’enrichissement culturel et économique (investissements, apport de savoir-faire étranger). La structuration et le rôle de la diaspora peut également avoir un impact géopolitique en influençant les décideurs des pays d’accueil. Le rôle de la diaspora polonaise a par exemple eu un rôle important dans l’intégration du pays dans l’OTAN en lien avec la forte présence polonaise aux Etats-Unis.

Les diasporas, si elles se constituent de façon autonome apparaissent de plus en plus liées aux systèmes institutionnels et étatiques. Les Etats, conscients de leur puissance, œuvrent afin d’endogénéiser ces dynamiques dans leurs propres stratégies internationales et nationales. L’Inde, dont la diaspora comprend 20 millions de personnes, a par exemple créé une division des indiens non résidents et des personnes d’origine indienne au sein de son Ministère des affaires étrangères afin notamment de mobiliser la diaspora ainsi qu’une Haute Commission sur la diaspora visant à renforcer les liens culturels et économiques entre les Indiens d’outre mer et le pays d’origine. Dans le même sens, le lancement en France de « France Alumni » marque l’enjeu politique et économique croissant que constitue la dispersion des français dans le monde. Si le Ministère des affaires étrangères recense 1,6 millions de français vivant à l’étranger, la « diaspora française » compterait 30 millions de personnes. Les réseaux diasporiques en ce qu’ils favorisent  à la fois le développement économique (investissements, innovation, exportations) mais également le positionnement des pays d’origine (tourisme, enrichissement culturel et développement d’élites transnationales) constituent un enjeu géopolitique croissant.

About Jessica SOME

Diplômée en Géopolitique et en Droit Public de l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, elle est rédactrice pour les Yeux du Monde depuis août 2013.

Check Also

Nucléaire iranien, une hypocrisie internationale – Yves Bonnet – Fiche de lecture

 Nucléaire iranien revient sur la politique nucléaire de l’Iran depuis son origine et sur le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

pdrm