Home / Ressources / Biographies / Augusto Ugarte Pinochet – Biographie

Augusto Ugarte Pinochet – Biographie

 
Augusto Ugarte Pinochet, dictateur du Chili dans les année 1973-1990

Né le 25 novembre 1915 à Valparaiso, Augusto Pinochet est, après une longue carrière dans l’armée, nommé par Salvador Allende Commandant en Chef de l’armée de terre chilienne le 23 août 1973. Moins d’un mois après sa nomination, il se joindra au complot organisé contre le Président Allende, mis en place le 11 septembre 1973. Le même jour, il occupa la présidence de la Junte Militaire de Gouvernement. Le 27 juin 1974, il devint « Chef Suprême de la Nation », puis le 17 décembre de la même année, Président de la République du Chili.

Il interdit rapidement toute forme d’opposition : les syndicats libres, les partis liés à l’Unitad Popular (parti de Salvador Allende), à l’extrême-gauche, de même que le pluralisme plus largement, et la presse dans son ensemble est bâillonnée. Les « Caravanes de la mort », furent un escadron qui sillonna pendant un mois le Chili à la poursuite d’opposants politiques. A l’heure actuelle, 3000 personnes ont été reconnues comme assassinées et 28000 torturées sous le régime de Augusto Pinochet. Il fit approuver par plébiscite la Constitution de 1980, censée asseoir son pouvoir.

Loin des campagnes de nationalisations de son prédécesseur, Pinochet appliquera une politique néolibérale qui sera vite qualifiée de « miracle chilien » : le PIB augmenta de même que les investissements étrangers directs que reçut le Chili, l’inflation ainsi que le chômage furent eux réduits. Néanmoins, ces résultats furent sérieusement nuancés par la suite, en invoquant par exemple sur la montée de la pauvreté et des inégalités au Chili.

Le 7 septembre 1986, il évita un attentat fomenté par le Parti Communiste Chilien. Le 5 octobre 1988, un référendum proposant son maintien au pouvoir pour huit années supplémentaires est rejeté par le peuple chilien. En mars 1990, le général Pinochet quitte donc le pouvoir, à la fin de son mandat. Une transition démocratique s’opère alors au Chili. Augusto Pinochet conserve cependant son poste de Commandant en Chef de l’armée de terre jusqu’en 1998, et devient sénateur à vie en vertu des dispositions constitutionnelles de 1980. L’immunité conséquente à son statut parlementaire lui permettra néanmoins de ne pas être inquiété pour ses crimes, jusqu’au 16 octobre 1998, date où il est arrêté à Londres sur un mandat d’arrêt lancé par le magistrat espagnol Garzon. Il put par la suite gagner librement le Chili en mars 2000, mais son immunité parlementaire sera suspendue en mai. En décembre 2000, il sera mis en examen par la justice chilienne pour des crimes commis durant sa dictature.

Pour cause de « démence légère » et dégradation de son état de santé, les actions judiciaires à son encontre sont suspendues en 2002. Il se retire ainsi de son poste de sénateur à vie. En 2004, des affaires judiciaires ressurgissent, pointant sa responsabilité dans nombre d’affaires commises lorsqu’il était au pouvoir.  Le 10 décembre 2006, il meurt d’un infarctus du myocarde, échappant définitivement à toute poursuite judiciaire.

About Vincent SATGE

Vincent Satgé est cofondateur du site les-yeux-du-monde.fr ainsi que coprésident de l’association Les Yeux du Monde. Il étudie actuellement à Sciences Po Bordeaux.

Check Also

Syrie : Anatomie d’une guerre civile – Adam BACZKO, Gilles DORRONSORO et Arthur QUESNAY – Fiche de lecture

 Paru en 2016, ce livre est le fruit d’un travail collectif de recherche apportant un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.