Home / Ressources / Biographies / Adolf Hitler – Biographie

Adolf Hitler – Biographie

 
Adolf Hitler en 1932

Né le 20 avril 1889 à Braunau (Autriche), mort le 30 avril 1945 à Berlin.

Fils d’un douanier, Adolf Hitler manifeste peu d’aptitudes pour les études. Il quitte l’enseignement secondaire à seize ans pour mener une existence oisive. Son père meurt le 3 janvier 1903 et sa mère, atteinte d’un cancer du sein, décède le 21 décembre 1907. Attiré par Vienne, il quitte définitivement Linz en 1908 et tente sans succès d’entrer à l’Académie des beaux-arts. Une fois l’héritage paternel épuisé, il vit, difficilement, d’une pension d’orphelin et du dessin de cartes postales et d’aquarelles. Écoutant alors les discours du nationaliste pangermaniste Georg von Schönerer, lisant les écrits racistes d’Adolf Lanz, Hitler croit découvrir dans le judaïsme la source de tous les maux qui menaceraient la nation allemande et la « race aryenne ». Engagé dans l’armée bavaroise durant la Première Guerre mondiale, il est blessé deux fois et, cédant au mythe de « l’ennemi intérieur » perçoit l’armistice comme une trahison. Traumatisé, il pense avoir une « mission divine » et s’engage dans un nouveau parti : le DAP (parti ouvrier allemand) en 1919, qui devient le NSDAP en 1920 et dont il prend rapidement le pouvoir par son charisme et ses talents d’orateurs.

Le parti croît rapidement et domine toutes les autres formations extrémistes avec ses 55000 militants et ses groupes paramilitaires en 1922. En 1923 Hitler tente, en profitant de la faiblesse économique du pays, un putsch qui échoue lamentablement. Emprisonné durant l’année 1924, il rédige « Mein Kampf », livre dans lequel il présente toutes ses thèses racistes ainsi que son programme politique en intégralité. A sa sortie de prison, il reprend le pouvoir sur son parti. Son parti, alors puissant, peine à s’imposer et ne doit son succès final qu’à la crise économique de 1929. Il est élu chancelier le 30 janvier 1933 avec l’aide des conservateurs qui avaient besoin du soutient populaire, favorables à un État totalitaire et convaincus de pouvoir le contrôler.

Il obtient les pleins pouvoirs suite à l’incendie du Reichstag (le parlement) le 4 février 1933, dont il reporte la faute sur les communistes. Le 23 mars 1933, le vote d’une «loi d’autorisation» (Ermächtigungsgesetz), lui assure les pleins pouvoirs pour quatre ans et légalise la dictature. Les autres partis sont interdits et, le 2 août 1934, la mort de Hindenburg lui permet de cumuler les fonctions de chef de l’État et de chef du gouvernement. Le 18 août, plus de 89% des électeurs allemands ratifient les nouveaux pouvoirs du Reichsführer (ce qui explique l’aversion actuelle des allemands pour les référendums). Les nazis s’accommodent mal de la bureaucratie : le NSDAP passe outre le gouvernement et les SS créent un véritable État dans l’État. Entre 1935 et 1936 l’Allemagne se remilitarise, puis s’étend avec l’Anschluss en 1938. Défiant les puissances alliées à la conférence de Munich en 1938, et fort du pacte de non-agression signé avec l’URSS en août 1939, Hitler déclenche la Seconde Guerre mondiale le 1er septembre 1939. Guerre à l’issue de laquelle il se suicidera le 30 avril 1945 dans un Berlin assiégé par l’armée rouge.

About Nicolas MOULIN

Nicolas Moulin est étudiant à Euromed Management après trois ans de CPGE ECS au lycée Pierre de Fermat. Membre de 2012 à 2013 de la commission SimONU , qui organise des simulations de négociation de type ONU et qui participe aux différents MUN européens et américains, il était responsable simulation et Think Tank au sein de cette commission. Zones de prédilection : Europe et Etats-Unis.

Check Also

Syrie : Anatomie d’une guerre civile – Adam BACZKO, Gilles DORRONSORO et Arthur QUESNAY – Fiche de lecture

 Paru en 2016, ce livre est le fruit d’un travail collectif de recherche apportant un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.