Home / Ressources / Biographies / John Fitzgerald Kennedy – Biographie

John Fitzgerald Kennedy – Biographie

 
John Fitzgerald Kennedy, Président des Etats-Unis du 8 novembre 1960 au 22 novembre 1963

John Fitzgerald Kennedy, né le 29 mai 1917 à Brookline, est élu en 1952 sénateur du Massachusetts et devient le 8 novembre 1960 le 35° Président des Etats-Unis, battant d’à peine 100 000 voix son adversaire Richard Nixon. Jeune, inexpérimenté dans le pouvoir exécutif (alors que Nixon avait été vice-président de 1952 à 1958), et surtout catholique dans un pays à majorité protestante : Kennedy ne partait pas favori. Cependant son aptitude à la communication, aidée par sa femme Jackie Kennedy, lui donneront l’image d’un candidat puis d’un Président audacieux, prêt à faire bouger les choses, incarnant l’esprit de ce qu’il appelait la « Nouvelle Frontière ».

Les résultats de sa politique intérieure sont pourtant loin d’être à la hauteur de ses promesses. Certes sous son mandat d’importantes constructions de logements sociaux ont été effectuées et le salaire minimum a été augmenté. De même, après avoir pris quelques mesures contre la discrimination raciale en 1962, il montre un clair soutien à la campagne de Martin Luther King en 1963. Cependant la plupart des grandes réformes sont empêchées par le Congrès qui lui est hostile. Le Medical Care (assistance gratuite aux personnes âgées), son projet d’aide fédérale aux écoles et la loi sur les droits civiques attendront pour la plupart le Président suivant.

Sa politique extérieure est, elle, plus contrastée. Au début de son mandat, il va donner son aval à l’opération du débarquement de la baie des Cochons, planifiée sous la Présidence d’Eisenhower.  Le 17 avril 1961, cette tentative de renversement du gouvernement cubain de Fidel Castro est un échec cuisant. Kennedy en endosse l’entière responsabilité, et voit sa popularité croître dans son pays. En mai 1961, il lance l’Alliance pour le Progrès, sensée aider au développement de l’Amérique Latine (et donc l’éloigner du communisme). Sur la scène européenne, il saura séduire notamment avec son célèbre discours à Berlin en 1963 « Ich bin ein Berliner ». Les relations avec l’URSS sont, bien entendu, complexes. Le 25 mai 1961, Kennedy annonce devant le Congrès des Etats-Unis la création du programme Apollo, afin d’envoyer un Américain sur la Lune. Lorsque les Soviétiques veulent installer des missiles sur Cuba, Kennedy annonce le blocus de l’île et durcit le ton face à Moscou, qui finit par renoncer. La période de « détente » commencera dès lors. Ainsi, dès 1963, les Accords de Moscou interdisent aux signataires, l’URSS, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, de procéder à des essais nucléaires.

Le bilan de Kennedy semble inachevé : il est probable qu’il attendait une réélection en 1964 pour s’assurer un franc soutien du Congrès et ainsi poursuivre ses projets. Son assassinat par Lee Harvey Oswald le 22 novembre 1963 à Dallas, considéré en 1964 par la commission Warren comme le geste isolé d’un déséquilibré mental (conclusion au combien controversée), coupera court à cette ambition.

About Vincent SATGE

Vincent Satgé est cofondateur du site les-yeux-du-monde.fr ainsi que coprésident de l’association Les Yeux du Monde. Il étudie actuellement à Sciences Po Bordeaux.

Check Also

Syrie : Anatomie d’une guerre civile – Adam BACZKO, Gilles DORRONSORO et Arthur QUESNAY – Fiche de lecture

 Paru en 2016, ce livre est le fruit d’un travail collectif de recherche apportant un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.