Home / Ressources / Biographies / Benito Mussolini – Biographie

Benito Mussolini – Biographie

 
Benito Mussolini dit le Duce

Benito Mussolini naît le 29 juillet 1883 à Dovia di Predappio. Sa vie politique débute véritablement vers 1900, lorsqu’il milite pour le Parti Socialiste Italien. Même si il occupera des responsabilités conséquentes, telles que le Secrétariat de la Chambre du Travail à Trente en 1909, c’est néanmoins aux commandes du Parti National Fasciste, créé en 1921, et issu des faisceaux de combats italiens, créés deux ans plus tôt, que Mussolini va être propulsé au sommet du pouvoir. Il profite pour cela de la crise traversée par l’Etat italien : tandis que les nationalistes reprochent la non-récupération des terres irrédentes, des mouvements révolutionnaires sentent possible une révolution telle que celle qu’a connu la Russie en octobre 1917. Mussolini, en tant que défenseur de l’ordre existant, apparaît alors providentiel.

Lorsqu’il s’assure le soutien des autorités catholiques, de l’armée et surtout du roi Victor-Emmanuel III, il organise le 27 octobre 1922 la marche sur Rome. Ceci le conduit deux jours plus tard à être président du conseil et donc à former un gouvernement. L’introduction du totalitarisme fascisme, dont il est l’inventeur, va se faire progressivement. L’entrée en matière correspond avec l’assassinat le 10 juin 1924 du secrétaire du groupe socialiste Giacomo Matteotti. Ensuite, le 3 janvier 1925, le Duce exige et obtient du Sénat « tout le pouvoir pour tout le fascisme ». Il instaure très vite un culte de la personnalité, manipulant massivement la radio comme le cinéma. En 1928, il verrouille l’accès au pouvoir en constituant le parti unique. En 1929, il renforce ses attaches avec le Vatican avec les accords du Latran. En 1936, il forme l’axe Rome-Berlin avec l’Allemagne nazie. Un rapprochement va donc s’effectuer entre les deux régimes, autant du par l’envie de Mussolini de plaire au Führer que de créer son « homme nouveau » avec le peuple italien. C’est ainsi que son programme de « défense de la race » en 1938 va s’attaquer à la population juive. C’est dans la même optique, en plus de croire la victoire indubitable, qu’il fait entrer l’Italie en guerre en juin 1940 : il veut ainsi faire émerger de la guerre une nouvelle « race » italienne, plus guerrière.

Seulement, un an après être entré en conflit, l’Italie va connaître plusieurs déconfitures, réduisant ainsi fortement l’aura de Mussolini. Se méfiant de tous, prenant les décisions seuls, il va s’isoler complètement et se livrer à une paranoïa de plus en plus aigüe. Le 24 juillet 1943, lors du grand conseil du fascisme, le Duce est finalement mis en minorité par les autres responsables fascistes, eux partisans d’une paix immédiate. A cet effet, ils font arrêter Mussolini dès le lendemain puis l’emprisonnent dans un site des Abruzzes. Hitler l’y libérera le 12 septembre pour le mettre à la tête d’une « République sociale », sous les ordres directs de Berlin. Lors que la guerre sera définitivement perdue pour l’Axe, Benito Mussolini tentera d’atteindre la Suisse, mais se fera arrêté par les partisans qui le fusilleront le 28 avril 1945.

About Vincent SATGE

Vincent Satgé est cofondateur du site les-yeux-du-monde.fr ainsi que coprésident de l’association Les Yeux du Monde. Il étudie actuellement à Sciences Po Bordeaux.

Check Also

Syrie : Anatomie d’une guerre civile – Adam BACZKO, Gilles DORRONSORO et Arthur QUESNAY – Fiche de lecture

 Paru en 2016, ce livre est le fruit d’un travail collectif de recherche apportant un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.