Quel avenir pour les négociations sur le nucléaire iranien ? - Les Yeux du Monde

Quel avenir pour les négociations sur le nucléaire iranien ?

Alors que les Etats-Unis et Israël tentent de stopper le programme nucléaire iranien, l’Iran promet de répliquer de manière radicale en cas d’attaque.

Une sphère de tension s’est instaurée autour de l’Etat iranien. L’Occident, notamment par le biais d’Israël et des Etats-Unis, a décidé de ne pas laisser la situation se développer. Les Etats-Unis laissent entrevoir une attaque sur le terrain pendant qu’un conflit cybernétique a déjà été engagé depuis quelques temps.

Les discussions avec l’Iran s’avèrent difficiles. Les Etats-Unis ne souhaitent pas qu’elles s’éternisent et Israël semble les pousser à suivre l’option de l’attaque. Le 18 juin est programmée, à Moscou, une nouvelle table de négociation qui devrait s’apparenter au rendez-vous de la dernière chance pour les iraniens. S’ils ne plient pas face aux exigences des occidentaux, on pourrait assister à l’enclenchement d’un nouveau conflit au Moyen-Orient. Cette option s’est accentuée depuis l’échec des dernières négociations qui ont eu lieu en mai, à Bagdad.

L’Iran a toujours affirmé qu’une attaque ne resterait pas impunie et qu’il avait les moyens de répliquer, notamment en bombardant les bases américaines au Moyen Orient et une partie de la flotte américaine à la portée des missiles iraniens. Depuis 2006, six résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU ont condamné le programme nucléaire iranien, accusé de servir à des fins militaires. Les iraniens démentent et arguent leur droit à acquérir cette puissance au même titre que son homologue israélien par exemple. Pour l’ayatollah Khamenei encore une fois, les occidentaux tentent de diaboliser l’Iran islamique par peur et par volonté de ne pas voir leur pouvoir contesté.

L’étau se resserre donc sur le régime iranien qui agace l’Occident de par ses provocations répétées et qui fait surtout peur à Israël après avoir annoncé la disparition de l’Etat hébreu. L’Iran ne compte pas se laisser faire et les menaces proférées ont fait réagir Ali Khamenei, le guide suprême iranien. Ce dernier a déclaré qu’une attaque d’Israël contre ses sites nucléaires « retombera comme la foudre » sur l’Etat hébreu.

Reste à savoir si les Etats-Unis et Israël vont passer à l’action ou si la situation n’en restera qu’au stade des élucubrations. La prochaine table ronde sera sûrement l’un des derniers épisodes de la saga du nucléaire iranien avant l’éventuelle instauration d’un nouveau conflit.

 

About Raphaël DELLAVALLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *