La guerre du Biafra : une guerre civile internationalisée
Home / Un peu d'histoire / Evénements / 1939 - 1973 / La guerre du Biafra : une guerre civile internationalisée

La guerre du Biafra : une guerre civile internationalisée

 
Couverture de Life durant la guerre du Biafra
Couverture de Life durant la guerre du Biafra

Le Nigéria, qui obtient son indépendance aux dépens du Royaume-Uni en 1960, est divisé entre plusieurs dizaines d’ethnies, parmi lesquelles les Ibos qui contrôlent le Sud-Est du pays, où se trouvent notamment les gisements de pétrole du pays. Favorisés par l’administration britannique, par exemple en termes d’éducation, les Ibos ont une place importante dans le commerce et la politique du pays, ce que perçoivent mal d’autres communautés.

En 1962, le Général ibo Johnson Aguiyi-Ironsi est porté au pouvoir par un coup d’Etat, ce qui provoque des troubles au sein du pays notamment avec les Haoussas. Ainsi, en 1966, ces derniers parviennent à placer à la tête du pays le général Yakubu Gowon qui tente alors de réduire l’influence des Ibos. Ceci leur fait alors craindre une perte d’autonomie dans la gestion de leur territoire et des immenses ressources pétrolières qu’ils possèdent.

Ainsi, le 30 mai 1967, le Biafra, par le lieutenant-colonel Odumegwu Emeka Ojukwu, proclame son indépendance ce qui déclenche une dramatique guerre civile. En 1963, l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) avait affirmé par sa charte la permanence des frontières issues de la période coloniale, ce qui explique que la majorité des pays d’Afrique aient refusé de reconnaître l’indépendance du Biafra. L’état d’urgence est lancé au Nigéria, mais rapidement le Biafra étend son pouvoir à l’ouest du delta du Niger puis vers Lagos. Mais le Biafra est victime d’une famine importante due à un blocus maritime imposé par le pouvoir nigérian. Cette crise humanitaire est à cet égard la première à être médiatisée, ce qui frappa sensiblement l’opinion publique, notamment en Europe. Ce conflit est également à l’origine de la création de l’ONG Médecins Sans Frontières, fondées par treize médecins qui avaient travaillé pour la Croix-Rouge durant le conflit, parmi lesquels Bernard Kouchner.

Peu à peu, les puissances mondiales choisissent leur camp et y envoient du matériel par convois : l’URSS et la Grande-Bretagne soutiennent le Nigéria, la France le Biafra. En effet, le Général de Gaulle voyait dans cette scission le moyen de réduire l’influence britannique en Afrique. Sous couvert d’aider humanitairement un des deux partis, ces pays étaient suspectés d’envoyer du matériel militaire. Dès 1967, et suite à l’annonce de BP et Shell de payer directement le pétrole au gouvernement biafrais, l’armée du Nigéria lance diverses offensives et récupère des territoires, la zone d’influence du Biafra se réduisant irrémédiablement. Les indépendantistes biafrais sont alors victimes d’une répression sanglante jusqu’en 1970. Au total, plus de deux millions de Nigérians furent tués durant le conflit. Pourtant, les accusations de génocide formulées alors à l’encontre du Nigéria semble avoir été infirmées par la suite des événements, le gouvernement de Lagos pratiquant une politique de réconciliation avec les Ibos.

About Charles LARUE

Charles LARUE est créateur du site les-yeux-du-monde.fr, ouvert en mai 2010, et président de l’association Les Yeux du Monde, créée en juin 2011.

Check Also

L’aviation, histoire d’un envol (1/2)

 En 2016, 3,7 milliards de passagers ont pris l’avion. C’est un record. Le lancement de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.