Home / Ressources / Biographies / Mao Zedong – Biographie

Mao Zedong – Biographie

 
Mao Zedong, initiateur de la révolution communiste en Chine et tenant le pays d’une main de fer pendant 28 ans.

Né le 26 décembre 1893 à Shaoshan (dans la province du Hunan) et mort le 9 septembre 1976 à Pékin.

Fils d’une famille de riches paysans de la région du Hunan, il travaille dès son plus jeune âge tout en suivant les cours de l’école primaire à partir de 1901. Suite à l’insurrection républicaine et à la chute de l’Empire, il s’engage dans l’armée en 1911. Un an plus tard, il quitte l’armée pour étudier en autodidacte à la bibliothèque de Changsha. Il entre en 1913 à l’école normale du Hunan, et y reste jusqu’en 1918, puis part étudier à Pékin. Durant son séjour à Pékin, il lit énormément ce qui lui permet de se familiariser avec les théories communistes. Mao Zedong révéla par la suite sa rancune envers les lettrés chinois, qui méprisaient son origine paysanne. Le 23 juillet 1921, il participa à la première session du congrès du parti communiste chinois à Shanghai.

Le parti connaissant des difficultés à lancer des mouvements de révolte et voyant ses relations avec son allié nationaliste, le Guomindang, se détériorer, Mao perd ses illusions de faire la révolution à Shanghai et retourne à Shaoshan. Cependant, il est nommé en 1923 au Bureau Exécutif du Guomindang obéissant à cet égard aux directives du Kremlin, qui souhaitait développer un réseau étendu de taupes. Cependant, son engagement au sein du Guomindang, opportuniste, lui a valu d’être taxé de traître par les autres communistes. Il fonde en 1927 une armée et la première base rouge dans la montagne du Jinggang. Il est exclu du Parti. Il mène alors la guérilla dans les montagnes et le contrôle du PC Chinois s’étend à dix régions dans les années 1930. Mao entame en octobre 1934 la « Longue Marche ». En 1935, lors de la conférence de Zunyi, il est nommé à la tête du Parti et de sa commission militaire.

Durant la guerre sino-japonaise (de 1937 à 1945) le Guomindang et les communistes sont alliés, mais le guerre civile reprend et le 1er octobre 1949, depuis Pékin, Mao proclame l’avènement de la République populaire de Chine. Il s’allie avec Staline en 1950 et suit le développement soviétique. Mais Mao souhaite axer le développement de la Chine sur les paysans. Il lance le « Grand Bond en avant » en 1958 : les paysans devront assumer l’agriculture et l’industrie. C’est un désastre qui coûtera la vie à entre vingt et 43 millions de personnes à cause des famines. Perdant pied à l’extérieur (l’URSS le lâche en 1960) comme à l’intérieur après cela, il lance la « révolution culturelle » (1966-1976) qui lui permet de reprendre le pouvoir en montant violemment la jeunesse contre les élites. Le mouvement échappe encore une fois à son contrôle et fait de nombreuses victimes. Instaurant un culte de la personnalité et prônant la ligne dure contre le capitalisme, il finit néanmoins par être un acteur de la détente en rencontrant Nixon en 1972.

Il meurt le 9 septembre 1976 à Pékin. Ses proches sont écartés du pouvoir et ses politiques immédiatement remises en cause.

About Nicolas MOULIN

Nicolas Moulin est étudiant à Euromed Management après trois ans de CPGE ECS au lycée Pierre de Fermat. Membre de 2012 à 2013 de la commission SimONU , qui organise des simulations de négociation de type ONU et qui participe aux différents MUN européens et américains, il était responsable simulation et Think Tank au sein de cette commission. Zones de prédilection : Europe et Etats-Unis.

Check Also

Syrie : Anatomie d’une guerre civile – Adam BACZKO, Gilles DORRONSORO et Arthur QUESNAY – Fiche de lecture

 Paru en 2016, ce livre est le fruit d’un travail collectif de recherche apportant un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.