Home / Ressources / Biographies / Francisco Franco – Biographie

Francisco Franco – Biographie

 
Le dictateur dans les années 1960

Né le 4 décembre 1892 à El Ferrol (Galice) et mort le 20 novembre 1975 à Madrid. Franco naît dans une famille marquée d’une forte tradition militaire et entre à l’Académie d’infanterie de Tolède dont le niveau est faible. Élève moyen, il part pour le Maroc en février 1912.

Il est grièvement blessé à la bataille du fort d’El-Biutz en 1915, puis promu commandant malgré l’opposition du Haut Conseil militaire. En 1920, son projet de création d’un corps d’élite sur le modèle de la Légion étrangère française est adopté et il prend le commandement du premier bataillon qui est alors stationné à la Ceuta en octobre. Il impose un entraînement strict et se montre impitoyable envers les locaux. En janvier 1922, il remplace le commandant de la légion. Il commence alors déjà à se faire appeler caudillo (chef de guerre lors du Moyen Âge espagnol) en 1923 puis, en 1928, il est placé à la tête de l’Académie générale de Saragosse dont il élève le niveau de recrutement. En juillet 1931, la Seconde République supprime par décret l’Académie et Franco est démobilisé (ce qu’il prend très mal). Il ne participera cependant pas à la tentative de coup d’État du général Sanjurjo en août 1932.

En octobre 1934, Franco prend la direction des opérations contre l’insurrection des socialistes des Asturies. Il disperse les révolutionnaires et apparaît comme le défenseur de la République. Franco presse le chef de gouvernement et le président de la République, après les premières élections de février 1936, pour qu’ils proclament l’état d’exception. Ils refusent, les violences s’intensifient et c’est finalement l’assassinat du monarchiste Calvo Sotelo par les jeunesse socialistes qui le fait s’engager : le soulèvement se fait dans la nuit du 17 juillet. Fort d’une armée de 30,000 hommes et de la dispersion de ses adversaires, il s’impose rapidement. Les excès et les massacres se succèdent. Le 1er octobre, il est investi des pleins pouvoirs. La guerre civile fait rage mais Franco prend le dessus et le 1er avril 1939 il devient officiellement le « chef de l’État ». Il impose une dictature sur les principes nationaux et catholiques que les démocraties reconnaissent. La guerre aura fait 150,000 morts durant les combats et 200,000 victimes par les politiques franquistes.

Franco est fermement opposé au communisme, à la démocratie et au sécularisme. L’Espagne franquiste soutient logistiquement l’Allemagne mais sans plus, étant dépendante du pétrole américain. Elle se range du côté des États-Unis durant la Guerre Froide et permet l’installation de cinq bases américaines sur son sol. Le régime entre à l’ONU en 1955 et profite de la manne touristique et se libéralise en 1960.

En 1969, Franco désigne Juan Carlos comme son successeur. De plus en plus atteint par la maladie de Parkinson depuis 1969, il nomme un président du gouvernement en 1970 et meurt le 20 novembre 1975. Il impose à son successeur le principe de l’unité de l’Espagne et l’absence de purges contre ses alliés. Sa mort entraîne le mouvement culturel de la Movida.

About Nicolas MOULIN

Nicolas Moulin est étudiant à Euromed Management après trois ans de CPGE ECS au lycée Pierre de Fermat. Membre de 2012 à 2013 de la commission SimONU , qui organise des simulations de négociation de type ONU et qui participe aux différents MUN européens et américains, il était responsable simulation et Think Tank au sein de cette commission. Zones de prédilection : Europe et Etats-Unis.

Check Also

Septembre 2017 : l’actualité en un clin d’oeil

 Retrouvez en un clin d’oeil un récapitulatif jour par jour de toute l’actualité internationale et …

2 comments

  1. Franco était anticommuniste, certes, mais il était ami avec Fidel Castro, le "lider maximo" du parti communiste cubain. Ils étaient tous deux originaires de Galice (nord-est de l'Espagne). Franco était né en Galice, les ancêtres de Castro étaient originaires de Galice.

    Une fois l'embargo des Etats-Unis contre Cuba établi, Franco a toujours été le meilleur soutien de Castro auprès du gouvernement américain.

    Ah oui, un fait insolite par rapport à Franco.

    Si on note la date de début de la guerre civile espagnole en chiffres (soit le 18/07/36) avec la date de fin de la guerre civile (soit le 2/04/39). Si on ajoute le chiffre des jours ensemble, pareil pour les mois, pareil pour les années, on obtient la date du: 20/11/75. Et Franco mourut un 20 novembre 1975 après une agonie qui s'éternisait. Ce qui fait dire dans le film "Talons Aiguilles": "Aujourd'hui, on peut vous parler de la santé du chef de l'état" alors qu'en réalité, pendant l'agonie de Franco, le sujet était totalement tabou.

  2. Merci pour cette précision Pierre.

    On peut comprendre cependant le soutient de Franco à Castro en cela que Castro devint plus communiste à cause du blocus américain que par réelle conviction.

    De plus, Franco avait clairement affiché son anti-communisme en déclarant que la guerre entre les Alliés et l'Axe était absurde et que seule la guerre contre l'URSS était justifiée.

    Franco ne voyait donc pas en Castro un militant communiste.

    Et merci pour le fait insolite mais si l'on prend en compte le fait que le soulèvement de Franco s'est déroulé le 17 juillet 36 (soit le 17/07/36) et qu'il fut proclamé chef de l'Etat le 1er avril 39 (soit le 1/04/39) on atteint la somme de 18/11/75 date à laquelle il n'était plus fringant mais pas encore mort. Ah, les hasards du calendrier ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.