L’année 1979 : Révolution(s) et choc(s) en tous genres

Shares

1979 a fait basculer l’Iran du camp occidental vers une théocratie unique en son genre. Mais cette évolution, purement nationale à la base, s’est accompagnée de profondes mutations à l’échelle du globe.

1979 fut probablement ce que 1789 fut à la France : un marqueur politique, identitaire et religieux déterminant
1979 fut probablement ce que 1789 fut à la France : un marqueur politique, identitaire et religieux déterminant

A l’origine victime d’un cancer, on pouvait penser que le départ vers la France du Shah d’Iran n’était que provisoire. Néanmoins, au premier trimestre, le dirigeant iranien est rapidement destitué par l’Ayatollah Khomeiny, qui installe, en très peu de semaines, et avec le soutien du peuple, une théocratie. C’est ainsi qu’une politique très anti-occidentale prend peu à peu le pas en Iran, et ses conséquences sur l’économie et la politique mondiale se font très rapidement ressentir.  Ainsi, l’incident le plus notable fut la prise d’otages qui eut lieu à l’ambassade américaine de Téhéran, dès novembre. En effet, en réponse au refus américain d’extrader le Shah vers l’Iran pour son procès, une vague populaire prit d’assaut l’ambassade, durant plus d’un an.

Néanmoins, c’est bien économiquement que l’impact du renversement iranien fut le plus rude. L’Iran est en effet un producteur très important de pétrole, et les bouleversements du début 1979, conjoints à une reprise continue de la demande mondiale depuis le choc de 1973, firent immédiatement augmenter les prix. Les prix triplèrent dès le début de l’année, affectant tous les pays importateurs du globe. Les Etats-Unis, touchés en parallèle par la prise d’otages dans leur ambassade, prirent différentes mesures au cours de l’année, comme l’embargo sur les importations de pétrole iranien ou le gel des avoirs iraniens sur leur sol.

Ailleurs, la Détente connait son flot de renversements de régime en tous genres. Ainsi en est-il du régime khmer de Pol Pot au Cambodge, destitué par ses opposants, aidés de l’armée vietnamienne. En Amérique Centrale, le Président nicaraguayen Somoza est peu à peu lâché par son allié américain. Il ne faut que quelques semaines à l’opposition sandiniste pour prendre le pouvoir. En Afrique, le centrafricain Bokassa est renversé par l’armée française, remplacé par David Dacko, tout comme l’est le tanzanien Idi Amin Dada. Néanmoins, l’ère de Détente se termine à la fin de l‘année avec l’invasion soviétique en Afghanistan le 24 décembre, prélude d’une guerre de dix ans, qui influença, en partie, la chute de l’URSS à la fin de la décennie suivante.

En bref :

→  invasion par la Chine du Vietnam pour un conflit de quelques mois

→  accident de la centrale nucléaire de Three Mile Island, aux Etats-Unis

→  introduction de la politique de l’enfant unique en Chine

 

Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Centre de préférences de confidentialité

    Necessary

    Advertising

    Analytics

    Other