Home / Actualité / Situations décryptées / La situation au Cachemire

La situation au Cachemire

 
La situation du Cachemire avec les différentes réclamations des pays frontaliers
La situation du Cachemire avec les différentes réclamations des pays frontaliers

La région du Cachemire, située entre l’Inde, le Pakistan et la Chine est une région dont les enjeux sont nombreux. Il s’agit d’une zone où les crispations religieuses sont le reflet d’une extrême tension.

Cette région peuplée d’environ 12 millions d’habitants est un véritable nœud montagnard situé sur l’Himalaya. De ce fait il s’agit d’une véritable réserve d’eau douce pour toute la région puisque des pentes de l’Himalaya partent de nombreuses rivières et fleuves. Historiquement la région du Cachemire a d’abord été un grand centre de civilisation hindoue puis a ensuite été sous domination musulmane à partir du XIVème siècle avant d’être dominée par les britanniques. Le Cachemire est composé d’une grande majorité de musulmans (environ 90% de la population cachemirie).

Depuis l’indépendance de l’Inde et du Pakistan en 1947, la région du Cachemire est disputée par ces deux pays. Entre 1947 et 1949 a lieu la première guerre indo-pakistanaise où le maharaja cachemiri Hari Singh fait face à une invasion de troupes tribales venues du Pakistan. Afin de les repousser ce dernier demande l’aide de l’Inde qui accepte, mais en échange, le Cachemire doit être intégré au territoire indien. L’ONU met fin à cette guerre en déclarant un cessez-le-feu et partage ce territoire : l’Inde récupère les 2/3 du territoire et le Pakistan le dernier tiers. L’Inde doit également organiser un référendum au Cachemire. Cette partition du Cachemire va être à l’origine des nombreuses tensions entre le Pakistan et l’Inde. En effet le Pakistan considère que cette région composée essentiellement de musulmans lui revient, il s’agit pour ce dernier d’une terre de refuge pour les musulmans (mohajir). Toutefois un troisième acteur entre en jeu en 1962 dans cette région : la Chine. Celle-ci attaque l’Inde et prend la partie nord-est du Cachemire ce qui lui permet de sécuriser ses provinces sensibles à volontés indépendantistes que sont le Tibet et le Xinjiang. La situation du Cachemire reste une source de discorde entre le Pakistan, qui fait preuve de davantage d’intransigeance, et l’Inde qui n’a toujours pas organisé le référendum prévu par l’ONU. L’Inde et le Pakistan entrent alors en guerre une nouvelle fois en 1965, mais la situation n’évolue pas puisqu’il y a un retour à la ligne décidée en 1949. Une troisième guerre voit le jour en 1971 qui aboutit à l’indépendance du Bangladesh.

Les années 1990 sont marquées par la montée des tensions au Cachemire. En effet d’une part le Pakistan soutient, en sous-main, les indépendantistes musulmans qui sont de plus en plus dominés par des islamistes. Ces derniers organisent de nombreux attentats contre les intérêts indiens dans la région. D’autre part l’Inde pour faire face à ces attentats envoie massivement son armée : parfois ce sont jusqu’à 400 000 soldats qui sont mobilisés, soit près d’un soldat pour 10 habitants. Des périodes d’apaisements sont parfois visibles et même une volonté de trouver une issue à ce conflit. Par exemple en 1999 les dirigeants indiens et pakistanais se rencontrent afin de mettre un terme au conflit cachemiri mais cette tentative se solde par un échec. En effet au printemps 1999 des troupes pakistanaises franchissent la ligne de contrôle instaurée par l’ONU en 1949 afin d’établir des positions militaires. L’Inde réagi donc en récupérant l’ensemble des sommets montagneux qu’elle avait perdu en veillant à ne pas entrer sur le territoire pakistanais puisque celui-ci possède désormais l’arme nucléaire. Les attentats aux Etats-Unis de septembre 2001 marquent un tournant puisqu’ils ont permis de faire pression sur le Pakistan afin qu’il se désolidarise des islamistes et qu’il ne soutienne plus leurs causes comme au Cachemire. Le Pakistan prend alors certaines mesures de contrôle des islamistes. Cependant ceci ne stoppe pas le conflit au Cachemire, cette région est encore marquée par des soulèvements comme récemment en 2010 où des manifestations anti-indiennes ont eu lieu qui ont été réprimées par l’Inde.

Ainsi, la situation au Cachemire reste tendue entre, d’un côté, une région à majorité musulmane que le Pakistan convoite et, d’autre part, afin d’assurer ses ressources en eau puisque les réserves d’eau douce de ce pays proviennent en grande partie du Cachemire. L’Inde, de son côté, fait face à de nombreux attentats au Cachemire commis par principalement des indépendantistes islamistes. Il s’agit aussi de deux modèles d’Etat différent : un est un Etat musulman et l’autre une nation qui se veut multiculturelle. Le conflit du Cachemire est donc un conflit ancien dont les motifs sont essentiellement religieux.

About INT. EXTE.

Check Also

Évolution du conflit syrien, quel avenir pour Bachar el-Assad et le régime ?

Évolution du conflit syrien, quel avenir pour Bachar el-Assad et le régime ?

  Après Alep, c’est au tour de Homs, présentée comme l’emblème de la contestation, de passer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.