Home / Ressources / Biographies / Soeharto – Biographie

Soeharto – Biographie

 
Soeharto, Président indonésien de 1975 à 1997
Soeharto, Président indonésien de 1975 à 1997

Né le 8 juin 1921 à Kemusuk (Indes néerlandaises) et mort le 27 janvier 2008 à Jakarta.

Soeharto naît dans un milieu modeste en juin 1921 sur l’île de Java, en pleine ère coloniale néerlandaise. Alors qu’il finit ses études à l’âge de 18 ans, il rejoint l’Armée royale des Indes néerlandaises en 1940. En 1942, suite à l’invasion japonaise, il abandonne l’uniforme néerlandais et choisit finalement de rejoindre les forces de sécurités encadrées par les Japonais. Il rejoint ensuite la Peta, organisation créée par l’occupant japonais pour défendre l’Indonésie d’un éventuel débarquement des Alliés. Peu après reddition japonaise dans le Pacifique et la déclaration d’indépendance faite par Soekarno en août 1945, le retour en force des Hollandais le pousse à reprendre le combat face à l’ancienne puissance coloniale qui, face aux injonctions de la communauté internationale, doit finalement se retirer en 1949. Toutes ces années au combat permirent à Soeharto de monter en grade : en 1950, il devient ainsi Colonel de l’Armée Nationale Indonésienne, puis Général en 1962.

A partir du milieu des années 1960, de fortes tensions apparaissent entre l’armée et les communistes, dont la montée en puissance se fait sous la bienveillance de Soekarno, alors désireux de s’éloigner des Etats-Unis. Ainsi, en 1965, avec trois millions de membres, le Parti Communiste Indonésien (PKI) est le plus important du pays. Cette même année a lieu le Mouvement du 30 Septembre durant lesquels six Généraux furent exécutés : Soeharto accuse des contre-révolutionnaires et annonce avoir le contrôle sur l’armée et vouloir protéger Soekarno. Il décrète ensuite la dissolution du PKI, accusé d’être à l’origine de ce Mouvement, et lance une répression faisant plusieurs centaines de milliers de victimes. Mais alors que l’agitation continue à l’encontre de Soekarno, Soeharto fait signer à ce dernier l’ « ordre du 11 mars » qui est en fait un transfert de pouvoir, en 1966. Après lui avoir retiré tout soutien, Soeharto fait se retirer publiquement Soekarno en 1967 avant d’être élu Président en 1968.

Rapidement, Soeharto met fin à la guerre avec la Malaisie, guerre qui avait éclaté en 1963 à la suite de l’Indépendance malaisienne. Il décide également de renouer les liens avec l’Occident et les Etats-Unis : l’Indonésie revient au sein de l’ONU, du FMI et de la Banque mondiale. Il offre également la possibilité aux compagnies pétrolières étrangères d’explorer le sous-sol indonésien. En 1975, il ordonne, sous la bienveillance des puissances occidentales, l’invasion du Timor oriental, qu’il annexe en faisant exterminer un quart de la population. Son autoritarisme fit bon nombre de victimes, notamment chez les islamistes et les communistes, tandis que la corruption atteignit des sommets. Mais le pétrole fut un moyen efficace de développer le pays (en matière de santé et d’éducation notamment) et d’enrichir la population.

Cependant, Soeharto ne résistera pas à la crise asiatique de 1997 : les émeutes de Jakarta de mai 1998 le pousse à la démission, le 21 mai, après 32 ans de pouvoir. Il décède en janvier 2008, après avoir échappé aux différentes poursuites judiciaires dont il faisait l’objet.

About Charles LARUE

Charles LARUE est créateur du site les-yeux-du-monde.fr, ouvert en mai 2010, et président de l’association Les Yeux du Monde, créée en juin 2011.

Check Also

Syrie : Anatomie d’une guerre civile – Adam BACZKO, Gilles DORRONSORO et Arthur QUESNAY – Fiche de lecture

 Paru en 2016, ce livre est le fruit d’un travail collectif de recherche apportant un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.