Home / Ressources / Biographies / Alfred Thayer Mahan – Biographie

Alfred Thayer Mahan – Biographie

 

Amiral et historien américain, théoricien du sea power, né le 27 septembre 1840 à West Point (État de New York) – mort le 1er décembre 1914 à Washington.

Alfred Thayer Mahan, père de la géostratégie maritime moderne
Alfred Thayer Mahan, père de la géostratégie maritime moderne

Fils d’un professeur émérite de l’université militaire de West Point (United States Military University), Alfred Mahan passe la plus grande partie de sa jeunesse à West Point avant d’entrer à la Saint James School puis à Columbia (New-York) où il fera la rencontre de Jefferson Davis qui lui donnera l’opportunité d’étudier à la Naval Academy en 1856. C’est ici qu’il se destine à une carrière militaire, en sortant second de sa promotion. C’est après la guerre de Sécession (au cours de laquelle il combat aux côtés de l’Union) qu’il commence à analyser la stratégie maritime des Etats-Unis de son temps.

Pensée et influence :

Alfred Mahan développe sa théorie du sea power au travers de deux ouvrages majeurs : L’influence de la puissance navale sur l’Histoire 1660-1783 (1890) et Les intérêts américains à une puissance navale, aujourd’hui et demain (1897). Fait particulier, la théorie de Mahan repose sur une approche économique et non militaire de la tactique maritime. Il explique, en prenant l’exemple du Royaume-Uni, que le déterminant de la puissance est avant tout économique. L’étendue du développement du commerce maritime britannique, contribuant à la richesse économique du pays, et le fonctionnement en symbiose de celui-ci avec une flotte navale de défense, ont été la grande force du Royaume-Uni du 19ème siècle. Selon Mahan, les politiciens américains du début du 19ème siècle (et en particulier le président James Monroe), n’ont pas vu l’intérêt stratégique que représentent les océans pour les Etats-Unis. Alors que ceux-ci considèrent les océans comme un simple rempart aux invasions européennes, Mahan déclare au contraire que ces derniers sont une véritable opportunité pour les Etats-Unis.

Il explique que l’expansion du commerce maritime doit être concomitante à la mise en place d’une flotte militaire afin de sécuriser les navires commerciaux, à la fois sur les routes maritimes, mais également à des points d’ancrages stratégiques. Il propose notamment l’ouverture d’un canal dans l’isthme de Panama afin de faciliter les échanges entre les deux océans (Atlantique et Pacifique). Et, à l’image de Gibraltar ou de Malte qui constituent des postes avancés de contrôle pour la marine britannique, Mahan montre la nécessité pour les américains de s’implanter à Hawaï et d’avoir la mainmise sur les Caraïbes.

Alfred Mahan meurt le 1er décembre 1914. Il influencera grandement la politique de son temps, et nombre d’interventions militaires américaines au tournant du 20ème siècle (à Cuba, aux Philippines et jusqu’en Chine pendant la révolte des Boxers) se réclameront de sa pensée. Ses écrits feront longtemps autorité en matière de stratégie maritime. Certes, la conception de « victoire écrasante » que privilégie Mahan n’a plus lieu d’être dans le monde d’aujourd’hui, saisi par la nébuleuse de la piraterie. Mais le sursaut de la flotte militaire chinoise depuis une dizaine d’années n’est pas sans rappeler la synergie déterminante entre flotte commerciale et militaire que préconisait Alfred Mahan il y a déjà plus de cent ans.

About Quentin ALBERT

Quentin Albert est étudiant en dernière année à Reims Management School, après une CPGE ECS au Lycée Champollion de Grenoble. Il est rédacteur aux Yeux du Monde depuis septembre 2013.

Check Also

Syrie : Anatomie d’une guerre civile – Adam BACZKO, Gilles DORRONSORO et Arthur QUESNAY – Fiche de lecture

 Paru en 2016, ce livre est le fruit d’un travail collectif de recherche apportant un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.