Home / Ressources / Biographies / Jawaharlal Nehru – Biographie

Jawaharlal Nehru – Biographie

 

Né le 14 novembre 1889 à Allâhâbâd et mort le 27 mai 1964 à New Delhi.

Jawaharlal Nehru, le premier Premier Ministre de l'Inde.
Jawaharlal Nehru, le premier Premier Ministre de l’Inde.

Jawaharlal Nehru est issu d’une famille de brahmanes hindous originaires du Cachemire. Fils de Motilal Nehru, un membre important du parti du Congrès, Nehru reçoit une éducation occidentale et étudie en Angleterre, au collège de Harrow et à l’université de Cambridge. Là, il est influencé par le courant issu de la Fabian Society : un club politique centre-gauche créé en 1884 et de mouvance socialiste et réformatrice. Avocat en 1912, il s’inscrit dès son retour en Inde au parti du  Congrès et participe à la lutte pour l’indépendance. En 1916, il rencontre Gandhi et devient l’un de ses collaborateurs les plus proches. De profonds désaccords séparent les deux hommes : Gandhi reste traditionaliste et souhaite l’autonomie du peuple indien, Nehru, moderniste et athée, rêve de réformes profondes et de l’inscription de l’Inde dans le concert des nations. D’où son désir d’industrialisation et son choix du socialisme.

Devenu secrétaire général du parti du Congrès, Nehru donne au mouvement une audience internationale. Plusieurs fois emprisonné par les Britanniques, il passe dix années en prison entre 1920 et 1945. Il soutient néanmoins l’effort de guerre allié durant la Seconde Guerre mondiale, en échange de la promesse de l’indépendance du pays à la fin du conflit.

Chef du gouvernement intérimaire chargé de préparer l’indépendance en 1946, il ne peut empêcher le conflit avec le futur Pakistan en 1947. Il devient Premier Ministre à partir d’août 1947, et après l’assassinat de Gandhi en 1948, il est le chef incontesté du nationalisme indien. S’il assure à l’Union indienne une stabilité politique remarquable, il échoue cependant dans ses efforts contre la misère et le sous-développement. Adversaire farouche du colonialisme, il fut, avec Nasser et Tito, à l’origine du mouvement des non-alignés avec la conférence de Bandung en 1955. Il sera aussi l’initiateur du programme nucléaire indien avec le soutien des Etats-Unis et du Canada.

Nehru portait une grande admiration au système du plan quinquennal de l’Union soviétique et tenta d’implémenter en Inde une organisation semblable. Son désir était d’apporter à son pays les bienfaits conjugués du socialisme et du capitalisme en y créant un socialisme démocratique. Cependant, à côté de réussites incontestables, une grande corruption mine toujours l’Inde actuelle, et une stagnation économique fut une des causes de la chute du parti du Congrès et de l’accession au pouvoir des partis nationalistes hindous bien plus tard. En 1956, il lance la « révolution verte », en lançant notamment le développement des variétés de produits agricoles à haut rendement et la mécanisation de l’agriculture. Il permet ainsi au pays d‘éviter des famines catastrophiques.

Devant faire face à la corruption et aux calculs politique du parti du congrès, il envisage de démissionner mais continue finalement et est réélu en 1957. L’élection de sa fille à la tête du parti en 1959 renforce les accusations de népotisme. Sa politique étrangère jugée trop timorée, notamment face à la Chine en 1962, le mine et sa santé se dégrade par la suite. Il est victime d’une crise cardiaque en mai 1964 puis meurt le 27 mai 1964.

About Nicolas MOULIN

Nicolas Moulin est étudiant à Euromed Management après trois ans de CPGE ECS au lycée Pierre de Fermat. Membre de 2012 à 2013 de la commission SimONU , qui organise des simulations de négociation de type ONU et qui participe aux différents MUN européens et américains, il était responsable simulation et Think Tank au sein de cette commission. Zones de prédilection : Europe et Etats-Unis.

Check Also

Djibouti à la croisée des chemins – Sébastien Patacq

 Lorsque vous demandez où se trouve Djibouti, peu de gens savent répondre. C’est pourtant sa …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

pdrm