La Chine décroche la Lune - Les Yeux du Monde

La Chine décroche la Lune

« Un petit pas pour l’Humanité, mais un grand pas pour la Chine ». C’est en ces termes que l’on pourrait expliquer l’événement qui s’est produit hier, l’alunissage en douceur du premier véhicule d’exploration chinois sur la Lune.

La Chine devient ainsi la troisième « puissance lunaire ». Un succès salué dans tout le pays, avec des retransmissions direct en pleine nuit de l’alunissage du véhicule.

Pourquoi la Lune continue-t-elle de fasciner autant? Quel est le rôle aujourd’hui de la conquête spatiale dans la construction d’une puissance mondiale ?

Dans les années 80, URSS et Etats-Unis menaient une véritable « guerre de l’espace ». Les investissements en faveur de la conquête spatiale étaient énormes. Les Etats-Unis ont ainsi fondé la célèbre NASA en 1958 avec pour objectif clair de gagner la guerre de l’espace. Les succès remportés par chaque camp étaient primordiaux, que ce soit le premier Homme dans l’espace en 1961 pour l’URSS ou sur la Lune en 1969 pour les Etats-Unis. A chaque fois, la technologie nationale était mise en avant et le patriotisme et la fierté s’en trouvait renforcé.

Aujourd’hui, quel est l’importance de la conquête spatiale ? La Chine s’est engagée dans une guerre spatiale régionale avec l’Inde.  En effet, la conquête de l’espace est un élément-clé de la politique du PCC, une partie du « rêve chinois » de Xi Jinping et est à ce titre supervisée par l’Armée. Elle dispose en outre de financements du gouvernement à hauteur de plusieurs milliards de dollars. En effet, la conquête spatiale permet toujours à un Etat d’affirmer au monde sa puissance technologique  et de réunir sa population autour d’un accomplissement commun. Ainsi, en Chine, le nom du véhicule d’exploration a été choisi par les internautes, en référence à la mythologie populaire et des millions de Chinois sont restés éveillés pour suivre en direct son alunissage.

Pourquoi la Chine a-t-elle choisi la Lune, alors que son exploration est déjà bien avancée ? Avec Lapin de Jade, la Chine réussit le premier alunissage en douceur depuis 1976 et la mission soviétique Luna 24. Le pays s’est ainsi lancé dans un programme spatiale de rattrapage des grandes puissances, effectuant aujourd’hui une à une toutes les prouesses technologiques réalisées pendant la guerre froide, comme l’envoi du premier chinois dans l’espace en 2003. La prochaine étape pour Pékin est d’être le premier pays asiatique à envoyer un Homme sur la Lune, à horizon 2025 : dans tous les domaines, le pays veut prouver qu’il est capable d’égaler et même de surpasser les puissances occidentales, voulant ainsi s’affirmer comme un partenaire de premier plan dans les coopérations internationales futures.

La Chine rêverait même de faire la course en tête en envoyant le premier Homme sur Mars à horizon 2030 : the sky is the limit ?

About Julie GIRAUDEAU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *