Le Monténégro en passe de devenir le 29ème membre de l’OTAN - Les Yeux du Monde

Le Monténégro en passe de devenir le 29ème membre de l’OTAN

Indépendant depuis seulement 10 ans, ce pays de 630 000 habitants qui possède une modeste armée va intégrer l’OTAN, ce qui risque d’envenimer les relations entre l’Alliance et la Russie.

Le ministre des affaires étrangères du Monténégro et le secrétaire général de l'OTAN en décembre 2015.
Le ministre des affaires étrangères du Monténégro et le secrétaire général de l’OTAN en décembre 2015.

Jeudi dernier, le 19 mai, a été signé le protocole d’adhésion du Monténégro à Bruxelles lors de la réunion des ministres des affaires étrangères des pays de l’OTAN. Il s’agit d’un nouvel élargissement en Europe de l’Est après l’adhésion en 2009 de la Croatie et de l’Albanie, ce qui conforte l’implantation de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord dans la région des Balkans. Cette adhésion du Monténégro à l’OTAN était une priorité stratégique du premier ministre Milo Dukanovic et constitue pour ce pays  un aboutissement du processus engagé depuis l’indépendance du pays en 2006. En effet, six mois après son indépendance le Monténégro avait rejoint le partenariat pour la paix (PPP) : un accord bilatéral entre un pays et l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord. Ce partenariat pour la paix servait notamment à développer des relations militaires de coopération entre les deux membres. Ensuite, en 2009 le Monténégro était invité à rejoindre le plan d’action pour l’adhésion à l’OTAN (programme MAP). Ce programme permet à l’OTAN de donner des avis, une aide et un soutien pratique adapté aux pays désireux d’adhérer à l’Alliance. Le Monténégro a également participé un an plus tard à la Force International d’Assistance à la Sécurité (ISAF) en Afghanistan en envoyant un contingent de troupes qui a été déployé dans le nord du pays. Suite à ces actions prises par le Monténégro suivant les prescriptions de l’Alliance et allant dans ses intérêts stratégiques, les ministres des affaires étrangères de l’OTAN ont « invité » le Monténégro à rejoindre l’organisation le 2 décembre 2015. Ainsi, lors de la dernière réunion des ministres de l’OTAN qui a eu lieu ce jeudi, le Monténégro a donc signé officiellement son protocole d’adhésion. Afin de pouvoir devenir le 29ème membre de l’Alliance, le Monténégro devra tout de même attendre l’aval du Sénat américain et des assemblées législatives des 28 autres Etats membres. L’OTAN avec ce nouvel entrant maintient ainsi un engagement continu dans les Balkans. Bien que l’Alliance ait pris ses précautions en décembre 2015 en déclarant qu’il « ne s’agissait pas d’un message adressé à la Russie », cette dernière y voit tout de même une provocation de la part de l’Alliance.

Une adhésion “provocante” selon la Russie

Face à ce nouvel élargissement de l’OTAN la Russie a réagi en la condamnant par l’intermédiaire d’un communiqué de son ministère des affaires étrangères : « la signature du protocole d’accession du Monténégro à l’OTAN est une nouvelle tentative de modifier le paysage politique et militaire de l’Europe (…) La décision de l’Alliance de s’élargir au Monténégro affecte les intérêts de la Russie et la contraint de réagir ». Le Monténégro est en effet un territoire ou l’influence russe est très présente notamment sur le plan économique. Situé sur les rives de la mer Adriatique, une part importante des touristes sont russes. Ces derniers possèdent également de nombreux biens immobiliers ainsi que d’importantes entreprises comme le premier exportateur du pays : Kombinat Aluminijuma Podgorica qui est détenu par un oligarche proche du pouvoir russe. Un retrait des russes du fait de l’adhésion du Monténégro à l’OTAN aurait donc un impact majeur sur le jeune pays.

Ainsi, bien que le Monténégro ne représente pas un territoire stratégique comme peut l’être la Serbie, l’élargissement de l’OTAN à des territoires qui étaient sous domination soviétique représente une provocation aux yeux de la Russie. En ayant dans un premier temps suivi le processus d’engagement à l’OTAN puis en s’étant porté candidat à l’entrée dans l’Union Européenne en 2008 et ayant appliqué les sanctions européennes contre la Russie suite à la l’annexion de la Crimée, il apparaît clair que le Monténégro s’engage dans une direction opposée à celle de la Russie. A ce titre, l’adhésion à l’OTAN marque une étape supplémentaire.

About INT EXT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *