Fin des négociations sur le climat à Bonn : le scepticisme règne toujours

Shares

La réunion de Bonn, en Allemagne, avait pour objectif de préparer le terrain pour la Conférence de Cancun qui se tiendra à la fin du mois de novembre et qui devra développer le brouillon d’accord élaboré lors du Sommet de Copenhague. Débutée lundi et ayant duré cinq jours, cette réunion a été l’occasion de voir que les maigres engagements obtenus en décembre dernier appartiennent désormais au passé, bien que Christiana Figueres, la nouvelle responsable climat de l’ONU, ait déclaré qu’il y avait eu des progrès durant cette rencontre. Le délégué américain, Jonathan Pershing, a lui-même déclaré que « si nous continuons ainsi, il n’y a aucun espoir d’accord ». La Chine, notamment, semble reculer à grands pas dans ces négociations, et renoncer à ses promesses. D’autres pays sont également revenus sur leurs déclarations concernant la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Mais les Etats-Unis, eux-aussi, semblent réticents à toute avancée significative, en témoigne le report sine die du vote du projet de loi sur le climat le 23 juillet dernier. Soutenu par Barack Obama, dont la côte de popularité est au plus bas mais dont ce texte était une promesse électorale, sa ratification est par ailleurs incertaine. Néanmoins, les problèmes ne s’arrêtent pas là. Fin 2012, le protocole de Kyoto prendra fin. Que se passera-t-il entre ce moment et l’entrée en vigueur du nouveau traité ? Si certains pays plaident pour un reconduite de ce protocole, et notamment ceux de l’Union Européenne, d’autres souhaitent l’amender, en particulier les Etats-Unis qui refusent fermement de le ratifier sous sa forme actuelle.

Au même moment, les effets de l’action humaine sur le climat semblent se vérifier : sécheresses historiques en Russie, inondations exceptionnelles au Pakistan… Des millions de personnes apparaissent comme victimes du dérèglement climatique. En octobre, un dernier rassemblement avant la Conférence de Cancun, au Mexique, aura lieu à Tianjin. Ce sera la première fois que la Chine accueille une réunion sur le climat. Espérons qu’elle soit à cette occasion digne d’engagements significatifs. Mais à ce rythme, on ne peut pas espérer de réelles mesures à l’échelle mondiale face au réchauffement climatique avant le Sommet de Johannesburg, en décembre 2011…

Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.