Home / Actualité / Afrique et Moyen-Orient / Pourquoi une démographie si galopante en Afrique ?

Pourquoi une démographie si galopante en Afrique ?

 

La population africaine affiche un taux de croissance impressionnant. Entre 1950 et 2050, elle pourrait être multipliée par dix. Qu’est-ce qui explique une telle évolution ? Pourquoi freiner cette dynamique reste si compliqué ? Et quelles sont les menaces qui pèsent sur la démographie africaine ?

L’Afrique compte 54 Etats et une diversité marquée en termes de démographie, que ce soit concernant la natalité (47 naissances pour 1000 habitants en 2013 au Niger contre 17 en Tunisie), la fécondité (7,0 au Niger, 2,0 en Tunisie en 2013), ou la mortalité (17 pour 1000 en Afrique du Sud contre moins de 4 en Algérie). Mais au global, la population de l’Afrique (qui a dépassé les 1,1 milliard d’habitants) reste la plus dynamique des 5 continents. Et encore, cette croissance de la population se fait alors que le continent connait une forte émigration.

Les raisons de cette évolution sont doubles. Primo, l’Afrique a connu depuis quelques décennies une baisse sensible de la mortalité, à l’origine d’une hausse non négligeable de l’espérance de vie (même si celle-ci reste inférieure à 60 ans en moyenne). Cette situation est liée d’une part aux progrès en matière d’hygiène, mais aussi à ceux de la santé. L’UNICEF a notamment contribué, par exemple en vaccinant des milliers d’Africains.

Une natalité toujours hyper-élevée

Secundo, la natalité se maintient à un très haut niveau (même si on a pu noter une légère baisse de celle-ci ces dernières décennies). La religion, notamment le christianisme et l’islam, reste très présente en Afrique et continue de combattre toute contraception. D’autre part, cette dernière coûte encore trop cher pour une bonne partie de la population. Par ailleurs, le faible taux de scolarisation (notamment des filles) et l’absence de communication gouvernementale sur le sujet n’arrangent en rien cette situation. Enfin, il est à noter qu’avoir un grand nombre d’enfants est bien souvent une richesse en Afrique : les enfants travaillent pour la famille et participent également à la prise en charge des parents. Au final, seul un développement global, comme observé dans des pays comme la Tunisie, pourrait permettre de réduire une telle croissance démographique.

Néanmoins, de nombreuses zones d’ombre planent sur le futur de la démographie africaine. Les parasites et maladies sont souvent mortels, notamment du fait d’un trop faible nombre de médecins. Les conflits, nombreux, sont très souvent meurtriers. Le SIDA, surtout, fait des ravages et touche actuellement plus de 25 millions de personnes. Dans certains pays d’Afrique australe, il a fait reculer l’espérance de vie de plusieurs années : elle est par exemple passée de 62 à 50 ans en Afrique du Sud entre 1990 et 2007. Sans compter que le SIDA représente désormais un fardeau économique pour de nombreux pays. Enfin, les problèmes liés à une telle croissance de la démographie sont multiples. En plus de générer chaque année un afflux massif de nouveaux travailleurs à qui il faut trouver un emploi, elle augmente la pression sur les ressources, notamment alimentaires, mettant encore davantage en péril la survie de populations vivant en situation précaire.

About Charles LARUE

Charles LARUE est créateur du site les-yeux-du-monde.fr, ouvert en mai 2010, et président de l’association Les Yeux du Monde, créée en juin 2011.

Check Also

La modernité à marche forcée en Arabie Saoudite

Arabie saoudite, une modernité à marche forcée ?

 En autorisant les femmes à conduire, l’Arabie saoudite soigne son image à l’international. Le décret …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.