Home / Un peu d'histoire / Analyses / L’Union des Républiques arabes

L’Union des Républiques arabes

 

En 1969, Kadhafi prend le pouvoir en Libye, et tente de développer le panarabisme au-delà des frontières de la Libye…

Le drapeau de l'Union des Républiques arabes
Le drapeau de l’Union des Républiques arabes

L’Union des Républiques arabes fut une fédération de trois républiques arabes que sont la Libye, l’Egypte et la Syrie. Reprenant l’idée de la République arabe unie, qui réunissait la Syrie et l’Egypte mais qui avait cependant disparu en 1961 après trois ans d’existence, l’Union des Républiques arabes fut proclamée en avril 1971 à Benghazi. Mouammar Kadhafi fut à l’initiative de cette union, créée seulement deux ans après sa prise de pouvoir en Libye, afin d’unifier la nation arabe. L’accord fut signé par Sadate pour l’Egypte et Hafez el-Assad pour la Syrie.

Cette fédération fut le symbole du panarabisme prônée par Kadhafi. Un référendum simultané dans les trois pays approuva cette union en septembre 1971. Celle-ci devait réunir ces trois pays sous un même drapeau, avec un président, une capitale et une armée uniques. Pourtant, dès 1972, une première fracture apparaît : si Sadate et Kadhafi semblent s’accorder sur une union totale de l’Egypte et de la Libye, la Syrie ne semble plus faire partie du projet. Et face aux intentions toujours plus démesurées de Kadhafi, l’Egypte devient de plus en plus réticente quant à ce rapprochement.

Tensions, craintes et méfiance envers Kadhafi

Kadhafi décide alors de lancer une « marche de l’unité » devant aller de la frontière tunisienne au Caire en juillet 1973 et réunissant des dizaines de milliers de Libyens, mais il fut bloqué à la frontière égyptienne. Si Kadhafi engage sa fonction de chef d’Etat libyen dans l’union avec l’Egypte, Sadate ne cède pas et lui demande une union progressive. A partir de cet événement, l’Egypte privilégiera ses relations avec la Syrie et choisit de s’éloigner de la Libye, jugeant Kadhafi instable voire dangereux. Si Sadate accepte certaines avancées (union monétaire, assemblée), celles-ci sont dérisoires par rapport aux intentions de Kadhafi.

C’est lors de la guerre du Kippour, en 1973, que la Libye se trouve délaissée par l’Egypte. En effet, Sadate décide d’une attaque commune avec la Syrie à l’encontre d’Israël, sans concerter Kadhafi. Vexé, ce dernier se tourne vers l’Ouest, où ses projets d’unité avec l’Algérie et la Tunisie ne se concrétisent pas. Alors qu’un accord tripartite est signé en 1976 entre la Syrie, l’Egypte et le Soudan, alors en conflit avec la Libye, cette dernière se retrouve isolée. La tension monte encore lors des Accords de Camp David en 1978, peu appréciés par Kadhafi.

Ce dernier tentera d’unir la Libye à la Syrie en 1980 et au Tchad en 1981, en vain, et annoncera le retrait égyptien de l’Union des Républiques arabes en octobre 1984, celle-ci disparaissant définitivement à cette occasion. Kadhafi, déçu du panarabisme, tentera alors de développer le panafricanisme.

About Charles LARUE

Charles LARUE est créateur du site les-yeux-du-monde.fr, ouvert en mai 2010, et président de l’association Les Yeux du Monde, créée en juin 2011.

Check Also

La démocratie avortée en Russie (1917)

 Avec la Révolution de Février (mars selon le calendrier grégorien), les libéraux arrivent au pouvoir, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.