2020 : Des élections importantes à suivre ! (2/2) - Les Yeux du Monde

2020 : Des élections importantes à suivre ! (2/2)

L’année 2020 s’annonce chargée en rendez-vous électoraux importants sur le plan international. Ceux-ci pourraient redéfinir durablement le contexte diplomatique à l’aube d’une nouvelle décennie. La fin d’année sera marquée par l’élection américaine. Sorte de référendum pour ou contre un engagement fort des États pour le climat, la COP 26 se tiendra à Glasgow en novembre. Les enjeux climatiques devraient être à nouveau un des marqueurs forts de cette nouvelle année.

Election sous tension à Hong Kong en 2020
Élection sous tension à Hong Kong

Septembre : Élection législative à Hong Kong

Hong Kong traverse depuis juin 2019 sa crise la plus grave depuis sa rétrocession à la Chine en 1997. Les revendications sont nées d’un projet de loi qui visait à autoriser les extraditions vers la Chine continentale. Désormais, les contestataires dénoncent la tutelle chinoise et réclament le suffrage universel.

Le camp pro-démocratie a gagné les élections municipales de novembre dernier. Il veut poursuivre sur sa lancée en remportant les élections qui doivent renouveler le Conseil législatif à majorité pro-Pékin. Néanmoins, l’opposition aura du mal à obtenir une majorité. Seule la moitié des membres du parlement de Hong Kong est élue au suffrage universel. Le gouvernement chinois est sans doute tenté de réprimer ce mouvement mais il tient à préserver son image sur le plan international.

3 novembre : Élection présidentielle aux États-Unis

C’est l’élection la plus attendue de 2020 avec une question essentielle : Donald Trump sera-t-il réélu après trois et sans doute quatre ans d’une présidence à grand spectacle ? Aujourd’hui, le résultat parait très incertain. Le parti démocrate peine à se trouver un candidat naturel, même si Joe Biden est toujours favori. L’adversaire du président sortant ne devrait pas être connu avant la convention nationale des démocrates en juillet. Leur victoire aux élections de mi-mandat ont néanmoins révélé que les démocrates étaient en capacité de se mobiliser.

Donald Trump devrait passer sans encombre son procès en destitution dans un Sénat à majorité républicaine. Il en sortira peut-être renforcé. Ses bons résultats économiques depuis trois ans, même s’ils ne sont pas forcément liés à sa politique, jouent en sa faveur. Il conviendra donc de suivre l’impact que pourront avoir les tensions croissantes avec l’Iran sur l’électorat américain. L’élection pourrait se jouer à nouveau autour de la personnalité de Donald Trump. Son nouveau slogan « Keep America Great ! » fait écho à celui de 2016 « Make America Great Again ».

9 – 19 novembre : COP 26 à Glasgow, le climat en ballottage

La COP 25 à Madrid a été un échec. La majorité des grands pays émetteurs n’a pas fait d’annonce significative pour rehausser ses ambitions. A Glasgow, les signataires de l’Accord de Paris devront soumettre une version révisée de leurs plans d’émissions de gaz à effet de serre. S’ils respectent uniquement leurs engagements actuels, le réchauffement pourrait dépasser les trois degrés. La survie de l’Accord de Paris qui entre en vigueur en 2020 est en jeu. Comme en 2019, la préparation de la COP 26 pourrait se faire sous la pression de la jeunesse et de la rue.

2020 : Dernière année pour Angela Merkel avant les élections de 2021

Ayant annoncé son départ, 2020 sera la dernière année de la Chancelière à la tête de l’Allemagne. Avant les législatives de l’automne 2021, Angela Merkel assurera au second semestre la Présidence du Conseil de l’Union européenne. Celle-ci devra fixer le budget pluriannuel 2021-2027, dans un contexte de post-Brexit. Elle devra également accueillir le Président chinois lors du sommet extraordinaire Chine-Union Européenne qui se tiendra à Leipzig en septembre. En parallèle, la chancelière préparera son départ. Sans frustrer la CDU-CSU, elle devra convaincre la nouvelle direction des Sociaux-démocrates de ne pas quitter la coalition au pouvoir. Sa dauphine, Annegret Kramp-Karrenbauer, à la tête de la CDU, devra faire face aux offensives du camp conservateur si elle veut accéder au pouvoir.

About Marie-Christine BIDAULT

Marie-Christine Bidault est étudiante à l'IRIS Sup' en Géopolitique et Prospective. Par ailleurs Ingénieur en agriculture, elle s'intéresse fortement aux questions de géopolitiques agricole et alimentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *