Nouvelles manifestations en Russie - Les Yeux du Monde

Nouvelles manifestations en Russie

Shares

Alors que des manifestations pro et anti-Poutine ont eu lieu le 4 février, les appels à la mobilisation des deux camps sont renouvelés pour le 23 février.

Les manifestations du 4 février à Moscou se sont déroulées sans heurts. Plusieurs changements ont pu être observés par rapport à ce qui s’était passé fin décembre. Tout d’abord, ce n’est seulement à Moscou que l’on est descendu dans la rue, mais bien dans tout le pays, de Vladivostok à St Petersbourg, en passant par le Caucase et la Sibérie. Par ailleurs, les manifestants n’étaient pas tous venu crier leur mécontentement face au pouvoir en place: dans  de nombreuses villes russes, les pro-Poutine étaient les plus nombreux à manifester. A Koursk et à Novgorod par exemple, les pro-Poutine étaient environ 3000 alors leurs opposants n’étaient pas plus de cent. L’opposition ne peut plus, comme fin décembre, prétendre représenter la majorité du pays : partout en Russie, elle a enregistré une baisse des effectifs mobilisés par rapport à décembre. Ainsi, à St Petersbourg, on ne comptait que 3000 personnes, alors qu’ils étaient 40 000 fin décembre.  A Moscou en revanche, la mobilisation a été sensiblement la même, soit 50 à 60 000 manifestants. Mais c’est un score à opposer aux 100 000 personnes réunies par le meeting de soutien à Vladimir Poutine.

Pourquoi un tel basculement, dans un temps si court ? Aujourd’hui, tous les partis qui ont participé aux rassemblements fin 2011 se sont mis en ordre de bataille pour l’élection présidentielle qui approche : monarchistes, libéraux, ultragauche, nationalistes, membres de la société civile…

 L’unité affichée par les partis d’opposition en décembre a volé en éclat et chacun cherche maintenant à défendre ses intérêts propres.

Ceci fait le jeu du candidat Vladimir Poutine, qui peut aujourd’hui se poser  en défenseur d’un renouveau de la démocratie en Russie, qui passerait par plus d’initiatives citoyennes. Son directeur de campagne a ainsi appelé ses partisans à descendre dans la rue le 23 février prochain. 200 000 personnes sont attendues dans le cadre d’une initiative appelée « Défendons la Patrie ». Le mouvement d’opposition « Pour des élections honnêtes » a alors décidé d’appeler ses soutiens à venir le 23 février, pour dialoguer pacifiquement avec les pro-Poutine.

L’élection présidentielle aura lieu le 4 mars en Russie. Quel qu’en soit le vainqueur, celui-ci aura la tâche difficile de redonner un projet commun à une population divisée, mais qui a prouvé qu’elle pouvait jouer un rôle dans le jeu politique.

Shares

About Julie GIRAUDEAU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *