L’année 1965 : Les Etats-Unis, entre Great Society et interventionnisme militaire

Shares

Elu Président des Etats-Unis, le démocrate Lyndon Johnson initie de nombreuses réformes sociétales visant à améliorer le quotidien des Américains. Mais il renoue aussi avec une politique extérieure engagée, notamment par le lancement d’une intervention au Viêt-Nam qui sera très coûteuse politiquement et en vies humaines par la suite…

Lyndon Johnson signe le Voting Rights Act, en présence de Martin Luther King
Lyndon Johnson signe le Voting Rights Act, en présence de Martin Luther King

En Afrique, l’année 1965 est agitée de nombreuses crises (coups d’Etat en Algérie, en Centrafrique, au Congo-Léopoldville et au Dahomey, guerre civile au Tchad) et plusieurs proclamations d’indépendance (en Rhodésie, où les colons souhaitent poursuivre la ségrégation raciale, mais aussi en Gambie). Citons notamment les arrivées au pouvoir de Houari Boumédiène en Algérie et de Mobutu au Congo-Léopoldville (qui deviendra le Zaïre en 1971). Habib Bourguiba, Président tunisien, propose une résolution du conflit israélo-palestinien vécu comme un renoncement et une trahison par Nasser. Le leadership de ce dernier est par ailleurs remis en cause par Fayçal, roi d’Arabie Saoudite, au sommet arabe de Casablanca.

De l’autre côté de l’Atlantique, le Président des Etats-Unis, Lyndon Johnson, présente son programme de « Grande Société » (« Great Society » en anglais) au mois de Janvier, à l’origine notamment du Medicare et du Medicaid, du Voting Rights Act qui lève les restriction concernant le droit de vote des Noirs (suite aux efforts de Martin Luther King) ou encore de la loi Hart-Celler qui supprime les quotas concernant l’immigration. Sur le plan de la politique extérieure, les Etats-Unis confirment leur soutien à Israël, lancent une intervention militaire en République dominicaine suite à une insurrection radicale et s’engagent de plus en plus intensément au Viêt-Nam où environ 200 000 hommes sont déployés avant la fin de l’année.

Ainsi, la guerre du Viêt-Nam, commencée dix ans auparavant, s’amplifie fortement avec cette intervention massive américaine qui fait suite aux incidents du golfe du Tonkin (1964). Plus à l’Ouest, un deuxième conflit éclate au Cachemire entre l’Inde et le Pakistan : c’est la deuxième guerre indo-pakistanaise (après celle de 1947), qui aboutira à une situation de statu-quo en Septembre. Dans le Sud de l’Asie, Singapour proclame son indépendance, et Soeharto prend le pouvoir en Indonésie aux dépens de Soekarno, au pouvoir depuis 1945.

En Europe, Nicolae Ceausescu prend le pouvoir en Roumanie en devenant Premier Secrétaire du Parti Communiste Roumain. La construction européenne est quant à elle au point mort, la France pratiquant la politique de la chaise vide à Bruxelles. Le traité de Bruxelles signé en 1965 prévoit la fusion des exécutifs de la CEE, de la CECA et de l’Euratom en 1967.

En bref :

  • Assassinat de Malcolm X à Harlem
  • Aux Philippines, Ferdinand Marcos remporte les présidentielles et entame 21 ans de règne
  • En Egypte, répression contre les Frères musulmans et réélection de Nasser
  • Le Royaume-Uni suspend la peine de mort pour 5 ans et vote des lois antiracistes
  • La Grèce est en proie à une forte instabilité politique
  • Alexeï Leonov, “premier piéton de l’espace”
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *