Les menaces de Ben Laden à la France

Shares

La France semblait déjà visée par l’AQMI depuis l’enlèvement de cinq Français au Niger il y a quelques semaines. Cette semaine, Al-Qaïda a fait passer un nouveau message à la France, par un intermédiaire qui n’est rien moins que l’homme le plus recherché de la planète : Oussama Ben Laden. Par un enregistrement audio diffusé sur la chaîne arabe Al-Jazira, Ben Laden vise explicitement la France qui, selon lui, ne respecte pas les musulmans, dans l’hexagone et en dehors. Cet enregistrement a d’ailleurs été authentifié hier, confirmant ainsi qu’Oussama Ben Laden était bien l’auteur du message adressé à la France.

Fustigeant la loi contre le port du voile intégrale, il a ainsi justifié les exactions perpétrées à l’égard de citoyens français à l’étranger. Autre motif justifiant l’activité terroriste à l’encontre de la France pour Ben Laden : la présence française en Afghanistan, qui est actuellement de près de 4000 hommes. Il explique en effet que la sécurité en France ne peut que passer par un retrait des troupes françaises. Et Hervé Morin, dès le lendemain de la diffusion de cet enregistrement, évoquait déjà un retrait français partiel pour l’année 2011. Pourtant, si cette déclaration peut apparaître comme une maladresse, elle traduit surtout une réalité du calendrier, les puissances occidentales ayant pour but de déléguer la responsabilité de la sécurité intérieure de l’Afghanistan à l’administration afghane. M. Morin a d’ailleurs précisé que ces annonces n’avaient « aucun lien » avec les menaces d’Al-Qaïda.

Le Ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, avait déjà fait part de son inquiétude face à une menace terroriste bien « réelle » sur le sol français en septembre dernier. « La vigilance est totale », a-t-il également rappelé. Ainsi, les services français sont aujourd’hui sur le qui-vive. Le plan Vigipirate est au niveau rouge, soit l’avant-dernier niveau le plus haut. Bernard Kouchner, quant à lui, estimait que « Ces menaces inadmissibles ne sont pas nouvelles », alors que la vigilance était déjà au même niveau avant la diffusion de cet enregistrement.

On retrouve ici la rhétorique habituelle d’Al-Qaïda, mais ce message n’a rien de rassurant. Ces dernières années, la France semblait moins visée que les Américains et les Britanniques notamment. Les changements de gouvernements anglo-saxons ont entraîné un assouplissement de leur position vis-à-vis de leurs opérations en Afghanistan. La France est désormais au premier plan des pays les plus exposés à la menace terroriste : y est-elle préparée ?

Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.