Le retour d’Abdoulaye Wade au Sénégal

Shares

Abdoulaye Wade destitué de son poste de président en 2012 est de retour au Sénégal après 2 ans d’exil.
Karim Wade son fils va en effet comparaître devant un tribunal et l’ancien président souhaite intervenir en sa faveur.

L’ancien ministre d’Abdoulaye Wade, son fils Karim Wade, est en prison depuis un an, soupçonné de corruption. Son procès, prévu en juin, le verrait comparaître pour le plus grand détournerment de l’histoire du Sénégal ; une affaire bien mal engagée pour K.Wade.

Devant la gravité de la situation son père, l’exprésident a décidé d’intervenir et de revenir sur une terre qu’il n’avait plus foulé depuis de nombreux mois.

Le Sénégal est sorti affaiblit de la présidence d’Abdoulaye Wade, avec un bilan plus que mitigé. Macky Sall, actuel président du Sénégal voit donc arriver d’un mauvais l’œil l’ancien président qui crie à l’injustice devant les faits reprochés à son fils. A.Wade, qui s’est probablement vu un jour président du Sénégal à vie ou presque, peine à réaliser que le pays peut avancer sans lui ; pire, il est probablement en meilleur santé sans lui qu’avec lui à ses côtés.

Lui qui vit depuis deux ans en France a annoncé que son retour était « hautement politique » et il compte bien dénoncer, du haut de ses 87ans, l’acharnement politique subit par ses proches et par sa propre personne.
22 de mois d’absence durant lesquels, selon A.Wade, la démocratie s’est dégradée au sein de l’Etat, après 12 ans de présidence, de 2000 à 2012, qui n’ont pourtant pas était exempt de tout reproche en terme de démocratie.

Il sera accueilli en héros, demain mercredi 23 avril, non pas par tout un peuple, mais notamment par des nostalgiques de sa présidence et des libéraux qui organisent un meeting en son honneur.
Le PDS parti qu’il a créé est en perte de vitesse et compte sur cette venue pour être reboosté.

La partie a déjà commencé avec l’intervention d’Abdoulaye Wade contre la gestion menée par Macky Sall qui se fait taclé par l’ancien président : « Macky Sall est conscient de la dégradation politique, économique et sociale du Sénégal».
Selon l’ancien président, la démocratie qu’il s’était employé à maintenir et /ou construire est menacée par la gestion de Macky Sall. Ces déclarations ont de quoi faire sourire.

La principal raison de son déplacement est sans aucun doute le destin de son fils qui se joue actuellement, emprisonné il y a un an pour « enrichissement illicite » et qui sera à nouveau jugé en juin prochain.
A.Wade va donc tout faire pour déstabiliser le président en place et bousculer sa crédibilité afin de sortir son fils du pétrin dans lequel il est englué.

Une tentative de déstabilisation qui a pour but de sauver son fils et redonner de la force au PSD, parti qu’il a créé.

Si le bilan de Macky Sall n’est pas encore au niveau de ce qu’on pourrait en attendre, affirmer qu’un recul de la démocratie est apparu en même temps que son arrivée au pouvoir reste une ineptie, qu’à décidé de clamer, sans hésitation aucune, Abdoulaye Wade.

 

Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.