Qu’est-ce qu’une industrialisation par substitution aux importations (ISI) ?

Shares
Embraer, un exemple de réussite brésilienne développée durant l'ISI
Embraer, un exemple de réussite brésilienne développée durant l’ISI

Une industrialisation par substitution aux importations (ISI) est un modèle de développement économique « autocentré » qui consiste à réduire la part d’importations afin de développer le potentiel industriel d’un pays. En effet, en limitant les importations, par exemple en augmentant les protections douanières, l’industrie du pays se développe pour répondre à la demande interne. Cela permet de protéger l’industrie locale et son développement d’entreprises étrangères trop puissantes.

Historiquement, ce modèle fut celui développé en Allemagne au XIX° siècle, sur les conseils de Friedrich List, dans le cadre d’un protectionnisme marqué le temps que l’industrie interne puisse faire face aux productions étrangères. Il fut aussi utilisé au Japon sous l’ère Meiji. De nombreux pays d’Amérique latine (l’Argentine de Peron et le Brésil de Vargas par exemple) eurent également recours à ce type de développement, dont le Brésil qui fut le seul à accomplir le processus jusqu’au bout. En effet, cette forme d’industrialisation est progressive : il s’agit de réduire les importations, puis de développer un potentiel industriel via de petites productions, puis une industrie plus lourde, avant de baisser progressivement les barrières tarifaires afin de confronter peu à peu la productivité des entreprises locales à celles des entreprises étrangères. Ce modèle permet également de réduire le chômage local via le développement de l’industrie.

Néanmoins, ce modèle pose un certain nombre de problèmes. La consommation intérieure est susceptible de ne pas absorber la production intérieure. Cette production, souvent moins bon marché que celle réalisée à l’étranger, pèse également sur le pouvoir d’achat intérieur. Enfin, les entreprises locales, qui ne connaissent que peu de concurrence et peinent à générer des économies d’échelle, ont souvent du mal à atteindre le niveau de productivité des entreprises étrangères et sont de ce fait obsolètes. Pour cette raison, une dualité forte apparaît entre ces entreprises, et les entreprises étrangères et très productives qui s’implantent dans le pays.

Si ce modèle a connu certaines réussites, il fut bien souvent assez mitigé, notamment en Inde après les années 1960 ou en Amérique latine dans les années 1980. En effet, les limites de ce développement sont mises en évidence dans les années 1960 : ces pays font en effet face à une dépendance des biens d’équipement importés, ce qui a pour effet de rendre continuellement déficitaire la balance commerciale, du fait d’exportations limitées. Le déficit public et l’inflation sont également très forts. Ainsi, les pays en voie de développement abandonnèrent peu à peu ce modèle dans les années 1980 et 1990 sur demande du FMI, à l’origine de plans d’ajustement structurels.

Shares

Une réflexion sur “Qu’est-ce qu’une industrialisation par substitution aux importations (ISI) ?

  • 3 février 2020 à 21 h 13 min
    Permalien

    Je suis satisfait du résultat de mes recherches sur ce site. Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Centre de préférences de confidentialité

    Necessary

    Advertising

    Analytics

    Other