Qu'est-ce que la géopolitique ? - Les Yeux du Monde

Qu’est-ce que la géopolitique ?

La géopolitique est une science humaine qui étudie les conséquences de la géographie sur les relations internationales et les politiques internationales, et inversement.

Si cette science est ancienne, son nom (composé des mots « géo », la terre en grec, et « politique ») n’apparaît quant à lui que tardivement. Le terme, qui désigne alors la science qui étudie les rapports entre la géographie des Etats et leur politique, fut en effet créé par Rudolf Kjellén, professeur de sciences politiques suédois, au début du XX° siècle (Stormakterna, 1905). Il s’inspire des travaux du géographe allemand Friedrich Ratzel, et notamment de son ouvrage Géographie politique (1897). Dans ce dernier, Ratzel s’efforce de comparer l’Etat à un être vivant en quête d’accroissement.

Geopoliticus, Salvador Dalí (1943)
Geopoliticus, Salvador Dalí (1943)

Développée principalement en Allemagne après la Première Guerre mondiale par Haushofer sous le nom de Geopolitik, cette science, qui a notamment appuyé les volontés nazies d’expansionnisme, est bannie en France. Ce n’est qu’en 1936 que Jacques Ancel publie l’ouvrage Géopolitique, dans lequel il rejette le déterminisme de l’école allemande. Il faut attendre l’après-Seconde Guerre mondiale pour qu’Yves Lacoste donne à la géopolitique toute son importance en France. En Grande-Bretagne, le terme se développe principalement grâce aux travaux de Halford Mackinder (créateur de la théorie du Heartland), bien que ce dernier n’ait jamais employé le terme de géopolitique. L’Américain Nicholas Spykman lui emboitera le pas, créant le terme de Rimland. Plus récemment, on peut citer Samuel Huntington (auteur de Le Clash des Civilisations) en tant que géopoliticien de la fin du XX° siècle.

Aujourd’hui, la géopolitique est aussi comprise comme un outil de politique étrangère servant à la compréhension des relations internationales dans un souci de prédiction. Si l’on a l’habitude d’évaluer la position stratégique d’un Etat selon des critères bien définis (sa localisation géographique, sa superficie, la taille de sa population, son climat, sa topographie, ses matières premières et son avancement technologique), la géopolitique va plus loin et propose quant à elle d’analyser les relations internationales entre Etats. Il est dès lors possible d’identifier les acteurs et enjeux de pouvoir au sein d’une zone donnée, par exemple à l’aide de cartes et de statistiques. Il ne faut cependant pas confondre la géopolitique avec la géostratégie, qui cherche plutôt à élaborer des stratégies diplomatiques, économiques ou militaires : la géopolitique est donc bien souvent un préalable à la géostratégie.

Enfin, le terme de géopolitique étend son importance au-delà des aspects territoriaux, pour toucher par exemple les sciences sociales ainsi que les lois internationales. Il s’applique désormais également à l’expansion de certaines multinationales (on parle alors de géopolitique macroéconomique ou géopolitique entrepreneuriale) en tant que discipline qui étudie les facteurs, les relations et les tendances macro-politiques qui touchent certains pays. Il s’agit dès lors d’utiliser la géostratégie afin de mettre au point de véritables stratégies d’expansion économique et de croissance organisationnelle.

About admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *