La Beauce, une région agricole au coeur de la France

Shares

La Beauce est une région agricole française située au sud-ouest de l’Île de France (Essonne, Yvelines) et au nord-est du Centre-Val de Loire (Eure-et-Loir, Loiret, Loir-et-Cher). Elle s’étend sur environ 575 000 hectares de surface agricole dans 5 départements français dont 203 000 dédiés au blé (90% en blé tendre). Région particulièrement fertile rattachée géologiquement au bassin de l’Île-de-France, elle concentre une part importante de la culture de blé française. Les villes principales de cette région sont Chartres (Eure-et-Loir) et Orléans (Loiret).

La Beauce est la première région céréalière d'Europe
La Beauce est la première région céréalière d’Europe

La Beauce est une région agricole dont les exploitations sont principalement de l’agriculture productiviste, avec pour objectif donc de maximiser les rendements en utilisant des intrants et une plus grande mécanisation du travail. Elle est ainsi devenue la première région productrice de céréales en Europe. La part de la population travaillant dans le secteur primaire est d’un peu plus de 7% (France : 2,8%) ; toutefois ce chiffre important cache une diminution du nombre d’exploitations poussée par la mécanisation toujours croissante, le non-renouvellement des générations et l’accroissement de la productivité. Les rendements céréaliers y sont très bons, de l’ordre de 75 quintaux de blé à l’hectare, grâce à un sol limoneux et la nappe souterraine d’Europe la plus étendue d’Europe (9500 km2). Si le blé est toujours la culture la plus pratiquée dans la Beauce, les oléagineux comme le colza sont en forte progression du fait de la demande constante notamment dans les bio-carburants. Le Colza représente actuellement 70 000 hectares.

Cependant, cette très forte productivité représente un coût douloureux pour l’environnement. Un rapport de 2002 mettait en exergue les faibles taux de matière organique dans la Beauce. Les eaux sont majoritairement polluées et dépassent les seuils de potabilité en vigueur en France. L’agriculture de précision (dosage des intrants en fonction des parcelles) ne suffit pas à minimiser la pollution à un niveau satisfaisant. Si un comité (Sage) a été mis en place pour réguler l’usage des intrants chimiques aucune donnée chiffrée n’a été émise pour les réduire. Le projet repose de plus sur la base du volontariat.

La Beauce est donc confrontée aux mêmes défis que le reste de l’agriculture européenne. À savoir : la libéralisation du marché agricole, les contraintes environnementales de plus en plus lourdes, la pression très forte de la grande distribution et du public pour des produits d’alimentations toujours moins chers. Tous ces problèmes sont liés au fait que l’agriculture, par la différence des rendements parfois au sein même d’une seule exploitation, la très grande différence de taille des exploitations et de son caractère de bien de consommation primaire ne réagit pas de la même manière aux mouvements de marchés que d’autres biens.

Diapositive1

 

Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Centre de préférences de confidentialité

    Necessary

    Advertising

    Analytics

    Other