Home / Un peu d'histoire / Analyses / La naissance de l’Etat d’Israël

La naissance de l’Etat d’Israël

 
La création d’Israël par l’ONU en 1947

Bien que l’Etat contemporain d’Israël soit une construction du XXe siècle, il existait déjà au IIe millénaire avant J-C un peuplement israélite entre le Mont Liban, la mer Méditerranée et le désert à l’Est et au Sud. Les récits hébraïques racontent ainsi l’existence d’un royaume d’Israël, voyant se succéder les Rois Saül, David et Salomon.  Cet espace est désigné par le terme Eretz Israël, berceau du peuple juif et terre promise après l’exode hors d’Egypte. En 63 avant l’ère chrétienne, le dernier Etat juif indépendant devint un protectorat romain, malgré les révoltes. Par la suite, de nombreuses conversions au christianisme eurent lieu, ainsi qu’à l’Islam à partir de la conquête musulmane au VIIe siècle, si bien que les Juifs devinrent extrêmement minoritaires dans la région.

L’histoire de la création de l’Etat contemporain d’Israël se confond avec celle du mouvement sioniste, idéologie qui prône l’établissement d’un foyer national juif en Palestine. Bien que l’espoir de la renaissance d’un Etat d’Israël soit plus ancien, le mouvement sioniste s’organise et prend de l’importance à la fin du XIXe siècle, dans le double contexte du développement des nationalismes et de la montée en puissance de l’antisémitisme en Europe.  Il fut dans ses prémices porté par Theodor Herzl, qui organisa en 1897 à Bâle le premier Congrès sioniste mondial et dirigea la propagande dans les années qui suivirent.

Le grand tournant du sionisme intervint l’année qui suivit la signature des Accords Sykes-Picot, qui divisait l’Empire Ottoman entre mandats français et britanniques, parmi lesquels la Palestine : en 1917, année de la « Déclaration Balfour », dans laquelle ce Lord britannique se dit favorable à la création d’un foyer juif en Palestine.

Ainsi, lors de l’établissement du mandat de la SDN en 1922, il fut inscrit dans les textes officiels que l’Empire britannique se devait de faciliter l’immigration juive et de mettre en place les conditions de la création future d’un Etat juif. La population juive est passée de 83 000 en 1918 à 650 000 en 1947, et s’est organisée politiquement de façon progressive.

Après la seconde guerre mondiale, l’ONU, à qui revint de droit le mandat de la SDN sur la Palestine, entérina la création de l’Etat d’Israël sur les plans établis par la Commission Peel en 1937, mais attribuaient cependant 55% du territoire à la population juive (soit le triple de ce qui était originellement prévu en 1937).

Israël proclama son indépendance le 15 Mai 1948.

About Adrien TORDJEMAN

Adrien TORDJEMAN est rédacteur aux Yeux du Monde depuis novembre 2010 et secrétaire de l'association. Il est étudiant à l'ESSEC Business School ainsi que chargé d'études à ESSEC Solutions Entreprises.

Check Also

Le long crépuscule du Maroc français au XXe siècle

 Admiratif et nostalgique d’un pays dont il fut Résident Général comme en témoigne la salle …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.