Home / Ressources / Biographies / Imre Nagy – Biographie

Imre Nagy – Biographie

 

Né le 7 juin 1896 à Kaposvar et mort le 16 juin 1958 à Budapest.

Imre Nagy, héros hongrois pendu en 1958
Imre Nagy, héros hongrois pendu en 1958

Alors que la Première Guerre mondiale éclate, le jeune Imre Nagy est enrôlé dans l’armée austro-hongroise et fait prisonnier en 1915 sur le front Est. Il rejoint alors l’Armée rouge et le Parti communiste russe. De retour en Hongrie en 1921, il revient finalement en URSS en 1930 et rejoint à nouveau le Parti communiste. Expulsé du parti en 1936, Nagy travaille en réalité pour les services secrets soviétiques en donnant des informations au NKVD, afin d’échapper aux purges staliniennes.

Après la Seconde Guerre mondiale, Nagy revient une nouvelle fois en Hongrie et devient Ministre de l’Agriculture et met en place les réformes agraires, puis Ministre de l’Intérieur sous le gouvernement suivant, expulsant notamment les Allemands du pays. Entre 1947 et 1949, il préside l’Assemblée nationale. Après avoir dirigé le Conseil des Ministre entre 1953 et 1955, il développe sa propre vision du socialisme et perd le soutien du Politburo d’URSS avant d’être exclu du parti communiste et démis de ses fonctions. En 1956, alors que Khrouchtchev initie la déstalinisation, l’espoir de pouvoir s’affranchir de la tutelle de Moscou grandit. Ainsi, la révolution hongroise éclate en octobre 1956 et Budapest fait face à une insurrection. Nagy retrouve la tête du gouvernement sous pression populaire, et tente de mettre en place un système politique ouvert au multipartisme, annonçant notamment des élections démocratiques. Il annonce également le retrait hongrois du Pacte de Varsovie le 1er novembre 1956 et cherche à assurer la neutralité de la Hongrie sur un plan diplomatique.

Critique envers le stalinisme et le soviétisme, Nagy n’en reste pas moins un défenseur du communisme marxiste. Mais l’URSS, contrarié par ce changement de politique, envahit la Hongrie et écrase l’insurrection le 4 novembre 1956, faisant des milliers de morts, sans que l’Occident n’intervienne. Avec l’aide de Janos Kadar, ennemi de Nagy, l’URSS arrête et destitue ce dernier. Condamné à mort pour conduite contre-révolutionnaire au cours d’un simulacre de procès, Nagy est pendu à Budapest en juin 1958. Cet exemple devait, selon Khrouchtchev, servir à tous les autres dirigeants de républiques socialistes en Europe de l’Est.

Alors que Janos Kadar prend la tête de la République populaire de Hongrie, Nagy devient quant à lui un héros pour le peuple hongrois, réhabilité à partir de 1989.

About Charles LARUE

Charles LARUE est créateur du site les-yeux-du-monde.fr, ouvert en mai 2010, et président de l’association Les Yeux du Monde, créée en juin 2011.

Check Also

Syrie : Anatomie d’une guerre civile – Adam BACZKO, Gilles DORRONSORO et Arthur QUESNAY – Fiche de lecture

 Paru en 2016, ce livre est le fruit d’un travail collectif de recherche apportant un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.