Home / Ressources / Biographies / Hô Chi Minh – Biographie

Hô Chi Minh – Biographie

 
Hô Chi Minh, homme clé de la libération du Viet Nam
Hô Chi Minh, homme clé de la libération du Viet Nam

Né sous le nom de Nguyên Sinh Cung le 19 mai 1890 à Hoàng Trù et mort le 2 septembre 1969 à Hanoï.

Le jeune Hô Chi Minh commence ses études à Hué, alors capitale impériale du Viet Nam, puis à Londres durant la Première Guerre mondiale et en France au début des années 1920. Pour subsister à ses moyens, il réalise différents petits métiers.

Adhérent à la SFIO, il se démarque de l’idéologie socialiste pour rejoindre les communistes lors du congrès de Tours en 1920 à l’origine d’une scission interne donnant naissance au Parti Communiste Français. Formé par le Kominterm, il se marie à une Chinoise en 1926 à Canton, mais quitte la Chine l’année suivante suite au coup d’Etat de Tchang Kaï-chek et des nationalistes. Après des voyages en URSS, il crée en 1930 le Parti Communiste Indochinois (PCI), d’abord pour combattre le colonisateur (la France) puis l’occupant (le Japon) durant la Seconde Guerre mondiale, à partir de 1941. Il adopte en 1942 le nom de Hô Chi Minh, qui signifie « celui qui éclaire », mais est emprisonné par les nationalistes chinois jusqu’en 1943.

Alors que Français et Japon codirigent l’Indochine à partir de 1941, le Japon élimine la présence française lors du coup de force du 9 mars 1945. Enfin débarrassés de la puissance colonisatrice, les indépendantistes vietnamiens y voient l’opportunité de libérer définitivement leur pays. Le Viêt Minh, organisation paramilitaire créée par le PCI, reçoit alors de l’aide américaine et, suite aux bombardements d’Hiroshima et Nagasaki les 6 et 8 août 1945, les indépendantistes s’emparent peu à peu d’Hanoi. Fin août, Hô Chi Minh est alors à l’origine d’un gouvernement provisoire qu’il dirige. Il proclame le 2 septembre la République démocratique du Viet Nam, le jour de la reddition japonaise, sur la place Ba Dinh à Hanoï.

Alors que la France souhaite reprendre la main sur l’Indochine et qu’aucune solution diplomatique n’est trouvée, le Viêt Minh de Hô Chi Minh s’engage dans un conflit, soutenu par la Chine et l’URSS : la guerre d’Indochine (1946 – 1954). Suite à la bataille de Diên Biên Phu le 7 mai 1954, la France capitule et signe les Accords de Genève le 21 juillet 1954 qui reconnaissent l’indépendance du Laos, du Cambodge et divisent le Viet Nam en deux Etats, séparés par le 17ème parallèle. Hô Chi Minh n’aura alors de cesse de s’activer en vue d’une réunification du Viet Nam du Sud nationaliste avec le Viet Nam du Nord dominé par le Viet Minh d’obédience communiste : c’est la guerre du Viet Nam (1954 – 1975). A ce titre, il soutient notamment la création du Front National de Libération du Sud-Viet Nam (FNL, ou Viêt Cong).

Hô Chi Minh meurt le 2 septembre 1969 et son corps repose aujourd’hui dans son mausolée, à Hanoï. La ville de Saïgon devient Hô Chi Minh Ville en 1975, à la fin de la guerre du Viêt Nam suite à la victoire des communistes du Nord-Viet Nam.

About Charles LARUE

Charles LARUE est créateur du site les-yeux-du-monde.fr, ouvert en mai 2010, et président de l’association Les Yeux du Monde, créée en juin 2011.

Check Also

Syrie : Anatomie d’une guerre civile – Adam BACZKO, Gilles DORRONSORO et Arthur QUESNAY – Fiche de lecture

 Paru en 2016, ce livre est le fruit d’un travail collectif de recherche apportant un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.