Élections américaines (1/4) : Qui est Joe Biden ?

Shares

Joe Biden est le candidat démocrate qui affrontera Donald Trump lors des élections du 3 novembre prochain. S’il est élu, celui qui fut l’un des plus jeunes sénateurs des États-Unis, deviendra le président le plus âgé que le pays ait connu. Son extraordinaire longévité en politique, son expertise et sa proximité avec Barack Obama seront-ils des atouts suffisants pour gagner ?  

 

Le candidat démocrate Joe Biden
Le candidat démocrate Joe Biden

Un politicien de longue date.

Joe Biden est né en 1942 en Pennsylvanie dans une famille irlandaise catholique. Diplômé en droit, il se lance très vite en politique. Élu en 1972 sénateur démocrate du Delaware, il va rapidement gravir les échelons de la hiérarchie sénatoriale. De 1987 à 1995, il présidera la commission judiciaire du Sénat. Puis, en 2002, il prendra la tête de son prestigieux Comité des Affaires étrangères.

Très rapidement, Joe Biden a des ambitions présidentielles. Il réalise un premier essai en 1988 en se lançant dans la course à l’investiture démocrate. Une accusation de plagiat du discours d’un leader travailliste britannique met rapidement un terme à sa campagne. Il récidive en 2008, mais il se heurte à deux candidats plus forts que lui, Barack Obama et Hillary Clinton. En 2016, il hésite à retenter sa chance, mais la mort brutale de son fils aîné le fait renoncer. Enfin, en 2020, le candidat Biden obtient l’investiture démocrate après un début de campagne difficile.

Un sénateur au sommet de la hiérarchie.

Sénateur du Delaware pendant 36 ans, Joe Biden se démarquera pour sa capacité à dépasser les clivages partisans. Sur le plan intérieur, il sera à l’initiative de nombreuses lois. La plus reconnue est la « Violent Crime Control and Law Enforcement Act of 1994 » ou « Biden Crime Law ». A celle-ci s’ajoutera une loi sur la violence domestique « Violence Against Women Act of 2000 », ainsi qu’une série de lois contre le narcotrafic.  Le sénateur Biden fut aussi un farouche partisan de la propriété intellectuelle.

En politique étrangère, Joe Biden a fortement pesé pour un engagement actif des États-Unis et de l’OTAN dans les guerres en ex-Yougoslavie. Il fut l’un des premiers à qualifier le président serbe Milosevic de criminel de guerre. En 1999, il est le coauteur d’une résolution autorisant Bill Clinton à utiliser la force pour faire cesser les violences au Kosovo. Après les attentats du 11 septembre, le sénateur Biden est le premier élu américain à se rendre, en 2002, en Afghanistan. Il vote en faveur du USA PATRIOT Act et en octobre 2002 pour la résolution autorisant le président Bush à intervenir en Irak. Mais par la suite, Joe Biden deviendra l’un des plus virulents critiques de sa gestion de l’après-guerre.

Un vice-président actif et apprécié.

Joe Biden sera vice-président pendant les 8 années de la présidence de Barack Obama. Celui-ci choisi son colistier pour sa réputation, son expérience, mais aussi pour ses réseaux politiques forts utiles en période électorale. Joe Biden accepte le poste en exigeant un accès direct au président et une présence à toutes les réunions capitales. Le vice-président s’impose ainsi rapidement comme l’une des pièces maitresse du processus de décision à la Maison-Blanche. Fort de ses six mandats au Sénat, il apporte au président sa grande connaissance du Congrès et son expertise des questions internationales et de défense. Barack Obama dira de son vice-président « Il est un esprit indépendant, prêt à me contredire s’il pense que j’ai tort ».

Durant 8 ans, Joe Biden n’a cessé de parcourir le pays. Il va beaucoup s’investir dans la mise en œuvre du plan de relance économique et de “l’Obamacare”. Sur la scène internationale, si Barack Obama a souvent endossé le rôle du «gentil», Joe Biden fera preuve de fermeté.  Il mettra en garde Vladimir Poutine face à ses velléités en Géorgie et en Ukraine. Il s’opposera à une augmentation des effectifs américains en Afghanistan, arguant de la corruption du gouvernement d’Amid Karzaï. Ainsi, Emanuel Rahm, Chef de cabinet de la Maison-Blanche entre 2008 et 2010, dira de lui « Biden s’est installé dans le rôle de l’avocat du diable, celui qui dit tout haut ce que les autres osent à peine penser tout bas».

 

Confronté à plusieurs drames personnels, remarqué pour ses gaffes qui n’entament pourtant pas son capital sympathie, Joe Biden a l’image d’un battant et d’un homme sincère.  Mais son âge, ses gestes parfois jugés ambigus avec les femmes, l’affaire ukrainienne liée à son fils Hunter sont des handicaps dont Donald Trump saura jouer. Comment Joe Biden réagira-t-il aux attaques du candidat républicain lors des trois longs débats télévisés qui s’annoncent ? Pour Corentin Sellin, spécialiste de la politique américaine, « Avec lui, c’est un peu d’Obama qui revient pour les électeurs ». Joe Biden saura-t-il jouer de sa proximité avec le président Obama pour rallier les indécis ?

 

 

Shares

About Marie-Christine BIDAULT

Marie-Christine Bidault est étudiante à l'IRIS Sup' en Géopolitique et Prospective. Par ailleurs Ingénieur en agriculture, elle s'intéresse fortement aux questions de géopolitiques agricole et alimentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *