Le coup de force des talibans en Afghanistan - Les Yeux du Monde

Le coup de force des talibans en Afghanistan

La ville de Kunduz en Afghanistan qui a été prise par les talibans
La ville de Kunduz en Afghanistan qui a été prise par les talibans

Suite à la prise de la ville de Kunduz au nord de l’Afghanistan d’environ 300 000 habitants ce lundi 28 septembre et durant plusieurs jours, les talibans ont ainsi réalisé leur prise la plus importante depuis 2001 et la chute de leur régime.

La ville afghane de 300 000 habitants avait déjà fait l’objet d’une attaque de la part des talibans en avril dernier mais celle-ci s’était alors soldée par un échec. Cette ville de Kunduz est stratégique puisqu’elle est la porte d’entrée pour les talibans dans le nord de l’Afghanistan. Il s’agit également d’un important carrefour commercial placé entre Kaboul et le Tadjikistan voisin. Lors de l’assaut de la ville une partie des 7000 troupes afghanes qui étaient présentes sur place a fui et a donc laissé la ville aux mains des talibans. Toutefois dès le lendemain l’armée afghane, aidée des troupes de l’OTAN encore présentes sur place, ont tenté de récupérer la ville. De plus l’aviation américaine a également été mise à contribution puisqu’elle a participé, de manière aérienne grâce à des bombardements, à cette reconquête de la ville. Aujourd’hui la ville aurait été reprise par les forces du gouvernement afghan d’Ashraf Ghani. Toutefois l’attaque éclair de la part des talibans porte davantage un coup psychologique que stratégique puisque la ville est retombée aux mains des forces afghanes. En effet la rapidité de l’attaque et le fait qu’une ville importante soit prise par les talibans leur assure une notoriété certaine. De plus la ville de Kunduz, au nord de l’Afghanistan ne se situe pas dans les zones d’influences traditionnelles des forces talibanes qui sont plutôt situées au sud et à l’est du pays, proche du Pakistan l’allié traditionnel des talibans. Kunduz est à majorité composée de populations persanes, notamment les Ouzbèques et les Tadjikes, alors que les talibans sont traditionnellement plus proche des pachtounes. L’ensemble du pays est donc concerné par l’influence des talibans.

Un revers pour la stratégie du président afghan

Elu il y a un an le président afghan Ashraf Ghani prône un dialogue avec les talibans et un rapprochement avec le Pakistan. Des tentatives de discussions entre les deux parties ont eu lieu au mois de juillet dernier mais elles n’ont pas été couronnées de succès. Ashraf Ghani perd donc de son influence suite à cette attaque puisque sa stratégie n’a pas été concluante. Le président afghan n’était déjà pas dans une situation confortable puisqu’il a été obligé de former une coalition il y a un an suite à la contestation des élections de la part de son opposant Abdullah Abdullah. Cette coalition a débouché sur une paralysie du pays. Preuve de cette paralysie : le poste de Ministre de la Défense est vacant ce qui est un véritable problème pour un pays en guerre. La prise de Kunduz permet en revanche de consolider la place du nouveau chef taliban. En effet suite à la mort du mollah Omar, il s’agit du mollah Mansour, originaire du Pakistan,  qui a pris le commandement et cette action lui a certainement permis d’augmenter sa légitimité auprès des talibans mais aussi face à Daech. En somme il s’agit de la stratégie occidentale en Afghanistan, et en particulier des Etats-Unis qui peut être critiquée. Ces derniers ont en effet dépensé d’énormes sommes afin de former les troupes afghanes mais lors de l’attaque de Kunduz celles-ci ont pourtant été mises en déroute, du fait de leur désertion et de leur indiscipline, par des talibans beaucoup moins nombreux qu’elles. Une solution au problème afghan apparaît difficile à trouver sans la prise en compte des talibans puisque ceux-ci restent présents dans toutes les strates de la société afghane.

About INT EXT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *