Inde et Japon : les meilleurs amis du monde ? - Les Yeux du Monde

Inde et Japon : les meilleurs amis du monde ?

Les dernières manœuvres de la Chine  pour s’imposer dans le Pacifique et moderniser  sa flotte ne sont pas au goût de tout le monde. Ainsi, face à la montée de la nouvelle puissance chinoise et à son affirmation régionale, l’Inde et le Japon renforcent leurs liens militaires, économiques et plus globalement stratégiques.

« Méfiez-vous du premier mouvement, c’est le bon »  disait Talleyrand. Et le moins que l’on puisse dire est que le mouvement qu’entame actuellement la Chine n’est pas le plus calme. L’exercice naval du 29 janvier dernier auquel participaient les navires et hélicoptères des garde-côtes de l’Inde et du Japon au large de la bais du Bengale confirme que les deuxièmes et troisièmes économies asiatiques ne dorment pas sur leurs deux oreilles. Ces manœuvres sont régulières depuis 2006 et pour confirmer ce rapprochement, le premier ministre japonais Yoshihiko Noda rencontrait fin décembre son homologue Manmohan Singh à New Delhi. Ils ont précisé les domaines de coopération qui seront ajoutés à ceux existant déjà : à savoir les relations commerciales et financières.

Les intérêts maritimes sont en effet capitaux pour l’Inde et le Japon qui dépendent respectivement à 97 % et à 100 % du commerce maritime mais qui dépendent aussi de la mer pour leurs approvisionnements stratégiques, le Japon dépendant à 90% de la mer pour son approvisionnement en pétrole. Deux menaces pour cet approvisionnement : la piraterie (virulente dans l’océan indien), et les éventuelles pressions chinoises au vu de l’établissement de bases militaires autour du détroit de Malacca (le « collier de perle »). De plus, la Chine est historiquement en froid avec l’Inde depuis la guerre de 1962 et avec le Japon depuis 1933. Une source d’inquiétude supplémentaire pour l’Inde et le Japon sont leurs voisins Pakistanais et Nord-coréen détenant chacun l’arme nucléaire et augmentant dernièrement la pression.

Pour protéger leurs intérêts, l’Inde et le Japon ont signé en octobre 2008 la « Déclaration sur la coopération en matière de sécurité entre Inde et Japon » : déclaration issue d’un processus lancé en août 2000 par la visite du premier ministre japonais Mori. Seul les Etats-Unis et l’Australie ont établis de tels liens avec le Japon, ce qui prouve la proximité des deux nations.

Mais le volet le plus intéressant de ces négociations est le volet économique avec un accord de libre-échange ou  « Comprehensive Economic Partnership Agreement » (CEPA) signé en février 2011 et entré en vigueur en août 2011.

Le but est de multiplier par 6 le volume d’échange entre les deux nations pour atteindre 25 milliards de dollars en 2014 (il est de 4 milliards de dollars en 2002). Le Japon entend aussi investir 4.5 milliards de dollars en infrastructures en Inde (entre Delhi et Mumbai) d’ici 2015. Les perspectives du commerce bilatéral Inde-Japon sont plus que conséquentes.

 

L’année 2012 fête les soixante ans des liens diplomatiques indo-japonais. Si l’entente est manifeste et les espoirs conséquents, les écarts entre les deux pays sont trop importants pour pouvoir rattraper la locomotive chinoise à court terme. Néanmoins l’Inde connaît aujourd’hui un développement tel que celui qu’a connu la Chine dans les années 2000. Une bonne assurance de croissance pour le Japon s’il l’exploite bien.

About Nicolas MOULIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *