Goodbye Madiba: the world will forever be grateful!

Shares

Le jeudi 5 décembre 2013, l’une des plus grandes figures de ce monde s’est éteinte. Nelson Mandela s’est hissé parmi les personnages les plus influents, et les plus aimés, de l’après-guerre. Sa lutte contre le régime ségrégationniste appelé l’Apartheid en Afrique du Sud mais, surtout, la transformation étonnante de la République d’Afrique du Sud qu’il a amorcée et menée lui ont valu d’être élevé au patrimoine commun de l’humanité. Son décès est l’occasion de lui rendre hommage.

Nelson Rolihlahla Mandela est né le 18 juillet 1918 à Mvezo au sein de la famille royale Thembu de l’ethnie Xhosa. Après avoir fréquenté une école méthodiste, il poursuit des études d’avocat à l’université de Fort Hare, seule université d’Afrique du Sud acceptant les noirs à l’époque, dont il se fait exclure pour des raisons politiques. C’est à cette occasion que se développent les idées qui l’incarnera toute sa vie durant. Apôtre de Gandhi et de la non-violence, il sera l’une des figures emblématiques de la lutte anti-apartheid en Afrique du Sud même durant ses vingt-sept années d’emprisonnement. En effet, malgré l’établissement de la branche armée de l’African National Council après plusieurs massacres de noirs par des Afrikaners, Mandela reste l’un des piliers de la résistance avec lequel les autorités sud-africaines tentent de négocier pour trouver une solution pacifique.

Durant toute la durée de son emprisonnement, Mandela a trouvé les ressources intérieures pour essayer de comprendre les motivations de la communauté blanche d’Afrique du Sud qui s’enferme dans la peur de subir une oppression très violente si la communauté noire accédait au pouvoir. Ayant appris leur langue et étudié leur culture, il prend alors la mesure de ce qui sera nécessaire afin de mener une véritable réconciliation entre des communautés qui se déchirent. Tout naturellement, à sa sortie de prison le 11 février 1990, il démarre son entreprise de pacification du pays. Menée de concert avec le président de l’époque Frederik de Klerk, son action permettra de calmer les esprits des protagonistes de chaque bord. Son histoire, sa force de persuasion et son charisme immanent resteront ses atouts les plus puissants à travers toutes ses interventions.

Cette campagne acharnée de négociations pour mettre un terme à tous les vestiges ségrégationnistes de l’Apartheid aboutit à une très grande victoire pour la dignité humaine : lors des élections présidentielles de 1994, la population noire peut enfin voter – et élire Nelson Mandela en tant que premier président noir d’Afrique du Sud. Entre temps, la volonté incessante de Mandela de rétablir les droits de l’homme à travers les multiples négociations auxquelles il a pris partie lui auront valu de recevoir le prix Nobel de la paix, conjointement avec son prédécesseur de Klerk en 1993.

Une rectitude morale à toute épreuve, une humanité sans bornes.

Toute sa vie durant, Nelson Mandela a fait montre d’une détermination sans faille afin de rétablir la dignité humaine dans son pays. Cette force de caractère, souvent célébrée dans le monde entier, en a fait le leader le plus aimé de toute la planète, bien au-delà des frontières de l’Afrique du Sud. Mais sa bonté, son honnêteté morale n’auraient pas été suffisantes sans un sens politique aigu pour faire de l’Afrique du Sud l’un des pays émergents les plus prometteurs. La commission Vérité et Réconciliation menée par l’Archevêque Desmond Tutu en est l’exemple le plus connu, contribuant ainsi à confirmer la garantie aux blancs qu’ils ne seraient pas à leur tour victime de ségrégation raciale.

D’une situation chaotique, frisant la guerre civile, Mandela a su apaiser l’ensemble de ses concitoyens en promouvant la justice sociale et en développant les infrastructures publiques dans une sorte de New Deal pour développer l’ensemble de la nation “Arc-en-ciel”. Certes son bilan économique est social, notamment en ce qui concerne la lutte contre le sida n’est pas exceptionnel en tout point, mais c’est bien sous son gouvernement que l’Afrique du Sud que nous connaissons aujourd’hui s’est forgée. C’est un véritable exploit qu’a réalisé Mandela en Afrique du Sud, il restera un exemple à suivre pour beaucoup de générations encore. Aujourd’hui, la légende vivante s’est éteinte mais le mythe est en marche. Merci Madiba !

Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *