Sans Steve Jobs, que va devenir Apple ?

Shares

C’était l’éminente figure de la marque à la pomme. Après la pomme d’Adam et Eve, puis celle de Newton, Steve Jobs a propulsé le monde dans une nouvelle révolution, celle d’Apple. Créateur de génie, cofondateur d’Apple en 1976 mais aussi dirigeant des studios Pixar, Steve Jobs n’a cessé de mettre son esprit au service de la nouveauté technologique. De la commercialisation du premier Macintosh en 1984 à l’iPad un quart de siècle plus tard, en passant par les célèbres iMac, iPod et iPhone dans les années 2000, Steve Jobs a fait les beaux jours d’Apple.

Aujourd’hui, près de deux mois après la mort de l’entrepreneur américain (c’était le 5 octobre dernier), une question subsiste : est-ce qu’Apple pourra continuer à être une marque si innovante et avec autant de succès sans son brillant créateur ? Le successeur de Steve Jobs, un dénommé Tim Cook, est un ancien d’IBM. Il seconde Steve Jobs depuis 1998 et aurait participé pleinement au renouveau d’Apple depuis la fin des années 1990 pour en faire l’actuelle deuxième plus grande entreprise mondiale en terme de capitalisation boursière, devant le rival de toujours, Microsoft. C’est donc légitimement qu’il a pris l’intérim d’Apple lorsque Steve Jobs a décidé de se retirer à cause de son état de santé préoccupant, début 2011.

Un homme toujours en avance sur son temps

Pour autant, peut-on remplacer un créateur tel que Steve Jobs ? En plus d’une imagination débordante, Steve Jobs avait ce don de pouvoir rendre concret des idées révolutionnaires. Ses fameuses « keynote » destinées à annoncer à la Terre entière la sortie d’un nouveau produit Apple étaient à elles seules des campagnes de marketing extraordinaires. Tous les produits Apple portent aujourd’hui son empreinte, et beaucoup de ces collaborateurs ont salué un homme qui avait toujours su avoir un temps d’avance sur son temps. Ce dernier aurait, semble-t-il, laissé des instructions pour que ses successeurs puissent préserver la marque à la pomme : des rumeurs folles annoncent que Steve Jobs aurait même imaginé les futurs produits que lancerait Apple. A court terme, quoiqu’il en soit, Apple devrait ne pas subir d’impact majeur sur sa santé économique.

Sans aucun doute, Steve Jobs laisse un vide immense dans la Silicon Valley et pour la marque à la pomme. Apple conserve un empire immense fondé sur des compétences technologiques, marketing, stratégiques, etc. Certes, certaines choses vont changer, mais espérons que l’esprit de Steve Jobs continuera de s’exprimer chez les penseurs et managers d’Apple, dont le faible turnover est un atout. C’est à ce prix que la marque créée par Steve Jobs pourra conserver un temps d’avance sur ses concurrents et perpétuer la mémoire de son créateur…

Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.