Home / Actualité / Europe / Allemagne / Comment comprendre le mouvement PEGIDA en Allemagne ?

Comment comprendre le mouvement PEGIDA en Allemagne ?

 
Le mouvement PEGIDA est en plein essor et rassemble de plus en plus de personnes dans toute l'Allemagne.
Le mouvement PEGIDA est en plein essor et rassemble de plus en plus de personnes dans toute l’Allemagne.

PEGIDA est l’acronyme du mouvement des européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident, mouvement né à Dresde, en Allemagne, en octobre dernier. Le 20 octobre, 200 personnes manifestaient à Dresde, contre l’ « islamisation de l’Occident ». Le 15 décembre, les manifestants étaient près de 15 000. Le mouvement s’étend rapidement à d’autres villes d’Allemagne comme Bonn, Düsseldorf, Munich ou Leipzig. Que révèle le développement surprenant et inquiétant de ce mouvement ? 

Le mouvement a mis en ligne un manifeste en 19 points, présentant ainsi les lignes qu’il défend. Evitant soigneusement toute allusion qui pourrait s’apparenter de près ou de loin à une déclaration extrémiste, le programme reste politiquement correct et réussit ainsi à séduire de plus en plus d’allemands.

En quête de légitimité, PEGIDA s’inspire largement du schéma des manifestations pacifiques de 1989 juste avant la chute du mur de Berlin : les manifestants se réunissent tous les lundis et réutilisent même le slogan « nous sommes le peuple ». Les valeurs défendues sont toutefois radicalement différentes : rejet de l’immigration pour les uns, défense de la démocratie pour les autres…

L’Allemagne, submergée par une vague d’immigration ?

Depuis 2012, l’Allemagne est la principale destination d’immigration en Europe d’après l’OCDE (400 000 migrants en 2012) et les demandeurs d’asile se font de plus en plus nombreux. Avec les guerres en Irak et en Syrie, le nombre de demandes a bondi de 127 000 en 2013 à 200 000 en 2014. Néanmoins, lorsqu’on s’intéresse de plus près à ces populations qui ont fui les massacres dans leurs pays, on s’aperçoit qu’il s’agit en grande majorité de chrétiens. Autre fait troublant, le mouvement est né en Saxe, une région où seuls 2 ou 3% de la population est d’origine étrangère et où l’islam est quasi inexistante. On est bien loin de l’invasion islamique annoncée.

Il semble donc que PEGIDA se nourrisse de la traditionnelle peur et méconnaissance de l’étranger. L’Allemagne compte environ 4 millions de musulmans sur son territoire, ce qui représente 5% de la population, proportion faible en comparaison avec les 7,5% français. A long terme, il ne faut pas oublier que l’Allemagne sera tôt ou tard amenée à faire appel à l’immigration pour contrebalancer les effets du vieillissement de sa population.

About Eva BECQUET

Check Also

Le JEFTA : l’occasion de rebondir

 Européens et Japonais négocient actuellement un accord de libre-échange qui doit progressivement supprimer certaines barrières …

2 comments

  1. Bonjour,

    D’où sortez-vous le chiffre de 7,5% pour la population musulmane en France ?

    Je croyais que ce genre de statistiques n’existait pas dans notre hexagone.

    Cordialement,
    Rufus S.

  2. Effectivement, ce type de statistique est interdit; il ne peut s’agir que d’une simple estimation. En France, les démographes évaluent le nombre de musulmans entre 4 et 6 millions, soit 6 à 9 % de la population. 15 % d’entre eux seraient des pratiquants réguliers, soit ni plus ni moins que les chrétiens ou les juifs.
    A distinguer donc des traditions culturelles, que l’on réduit à « communautarisme ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.