Home / Un peu d'histoire / Analyses / La fin du Raj britannique et l’indépendance de l’Inde et du Pakistan

La fin du Raj britannique et l’indépendance de l’Inde et du Pakistan

 
L'Inde, joyau de la couronne britannique
L’Inde, joyau de la couronne britannique

C’est au XVII° siècle que, sous l’impulsion de l’ « East Indian Company » (la Compagnie des Indes Orientales) que la Grande-Bretagne entreprit de développer son influence en Inde, d’abord pour les épices, puis pour le tissu, notamment dans les régions de Madras, Bombay et Calcutta. Un peu plus de deux siècles plus tard, après avoir entre temps évincé les Français et les Hollandais, les Britanniques prirent le contrôle de l’Inde Britannique en 1858 suite à la révolte des cipayes, la reine Victoria devenant en 1877 « Impératrice des Indes ».

Dès 1915, une fois revenu d’Afrique du Sud, Gandhi se positionna en faveur d’une indépendance, lançant des appels à la protestation non-violente. Il transforma son parti, le Parti du Congrès, en un mouvement de contestation à l’encontre de l’occupation britannique. Après des années de manifestations pacifiques et de grèves de la faim, Gandhi entreprit la célèbre « marche du sel », en 1930, afin d’obtenir un statut d’autonomie. Malgré neuf mois d’emprisonnement, cet événement est un succès retentissant qui pousse la Grande-Bretagne à accepter le principe d’une indépendance future.

Dans les années qui suivirent, de nombreuses négociations eurent lieu afin d’aller en ce sens. Par ailleurs, en 1930, la Ligue musulmane, par l’intermédiaire de Muhammad Ali Jinnah, estime que la création d’un Etat indépendant musulman est indispensable, craignant en effet que les musulmans ne soient opprimés par la majorité hindoue : la Ligue musulmane réclame alors la création d’un Pakistan (mot formé à partir des mots Punjab, Afghanistan, Kashmir et Baluchistan) indépendant. La Seconde Guerre mondiale, débutée en 1939, allait cependant remettre à plus tard l’indépendance des Indes.

Gandhi, pourtant opposé à une telle partition des Indes (tout comme l’Empire britannique), doit finalement se résoudre à l’accepter après des heurts importants et meurtriers initiés par la communauté musulmane en 1946, et l’acceptation du Congrès et de Nehru des demandes de Jinnah. Ainsi, l’Indian Independance Act, entré en vigueur le 15 août 1947, entérine l’indépendance des Indes et son implosion en un Etat indien hindouiste et le Pakistan, musulman, séparé en un Pakistan oriental (l’actuel Bangladesh) et un Pakistan occidental. Les provinces du Pendjab et du Bengale sont divisées entre les deux nouveaux Etats. En 1950, l’Inde adopte sa propre Constitution et proclame sa République.

Cette dislocation des Indes britanniques entraina de gigantesques déplacements de populations, les hindous quittant le Pakistan et les musulmans quittant l’Inde. On estime à plus de 12 millions de personnes le nombre de ces déplacés et à plusieurs centaines de milliers les victimes de cet épisode, notamment dans les deux provinces divisées.

Aujourd’hui encore, les relations entre Pakistan et Inde restent difficiles du fait d’une parenthèse historique non encore refermée et de nombreux conflits ayant suivi cette indépendance.

About Charles LARUE

Charles LARUE est créateur du site les-yeux-du-monde.fr, ouvert en mai 2010, et président de l’association Les Yeux du Monde, créée en juin 2011.

Check Also

La démocratie avortée en Russie (1917)

 Avec la Révolution de Février (mars selon le calendrier grégorien), les libéraux arrivent au pouvoir, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.